Dakar, 14 nov (APS) – Des officiels,  universitaires,  diplomates et représentants d’institutions internationales accréditées à Dakar et divers autres acteurs du monde des startups prennent part au Salon international des Algorithmes, des Sciences technologiques et de l’Innovation du Sénégal (SALTIS 2023), ouvert mardi, à Dakar.

D’une durée de deux jours, la rencontre se tient à l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) située à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Ce salon vise, selon ses initiateurs, à permettre aux intervenants de partager leur expérience et leur vision pour éclairer le Sénégal, dans une construction maitrisée de son écosystème de l’intelligence artificielle

”L’intelligence artificielle est la clé de voûte d’une 4ème révolution industrielle après celle connue par l’arrivée d’Internet. Elle offre des possibilités infinies, des opportunités qui touchent chaque aspect de notre vie, de notre économie à notre système de santé, en passant par l’éducation, l’agriculture et bien d’autres domaines”, a indiqué Souleymane Astou Diagne, directeur de cabinet du ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numérique.

S’exprimant à l’ouverture de la manifestation, il a ajouté : ”Je demeure convaincu que c’est à travers des actions comme celles d’aujourd’hui que nous pouvons, dans une dynamique d’ensemble, appréhender cette révolution et y trouver notre place”.

Il a félicité les organisateurs pour leur ”dynamisme et leur volonté assurée de mettre les Sciences et les techniques scientifiques au profit d’un écosystème pour de meilleures performances”.

Selon Ndiaye Dia, co-organisateur dudit Salon, ”l’évènement est une occasion de réunir de grandes personnalités dont des acteurs qui, au Sénégal, portent l’innovation technologique dans les domaines clés de l’économie et de la société”.

Il a indiqué que des conférences plénières et tables rondes prévues lors de ce Salon permettront aux intervenants de partager leur expérience et leur vision pour éclairer le Sénégal, dans une construction maitrisée de son écosystème de l’intelligence artificielle.

Selon lui, plus de 60 startups, des responsables d’entreprises, des chercheurs, des Universitaires, des écoles de formation, des porteurs de projets et près de 1000 visiteurs sont attendus à ce Salon qui vise à promouvoir les Sciences et technologies, l’innovation, l’entrepreneuriat et l’investissement dans le secteur de l’intelligence artificielle et de ses algorithmes.

L’ambassadrice de France au Sénégal, Christine Fages, la Directrice de l’AUF Afrique de l’Ouest  Ouidad Tebbaa et Catherine Phuong, du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont pris part la cérémonie d’ouverture.

SG/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-SOCIAL / Adduction d’eau potable : 50 branchements sociaux pour des ménages pauvres de Louga  

Louga, 20 juil (APS) – Le président du collectif des Lougatois pour l’entre-ai…