Dakar, 6 mai (APS) – Mandiaye Faye, spécialiste en développement du patrimoine culturel, a proposé, lundi, le travail en interdisciplinarité pour valoriser les communautés patrimoniales, l’environnement et les relations.

“Le patrimoine traverse tous les aspects de la vie. Il faudrait travailler en interdisciplinarité pour que les communautés patrimoniales, l’environnement et les relations soient valorisés, car il serait un bon moyen d’accès à l’univers de la connaissance”, a-t-il dit.

Il intervenait lors d’une conférence tenue à l’occasion de la Journée du patrimoine mondial africain axée sur le thème ”L’éducation du patrimoine culturel pour renforcer l’identité et la cohésion sociale”.

Selon lui, les patrimoines doivent être étudiés, identifiés, protégés, interprétés, conservés et présentés à la population pour inciter. “Eduquer au patrimoine s’avère nécessaire dans la mesure où il existe pas mal d’emplois liés au métier de ce dernier et de la culture d’une manière générale”, a-t-il fait valoir.

Il estime que le fait d’inciter les élèves à comprendre le patrimoine permettra de leur donner des possibilités d’avenir meilleur, en travaillant dans le monde de la culture.

Pour lui, l’enseignement du patrimoine devrait pouvoir se focaliser sur les différents sens de celui-ci, comme des “tiroirs” qu’il faut utiliser pour servir des élèves.

“On doit étudier le patrimoine, car il nous aide à connaître qui nous sommes, d’où venons nous, comment s’est constituée notre histoire. A partir du moment où l’on se pose cette question, l’on va comprendre le sens de notre vie (…) “, a-t-il notamment poursuivi.

Il rappelle que le patrimoine permet à chaque individu de se conformer à un modèle idéal répondant à des normes sociales.

Le spécialiste en développement du patrimoine culturel qu’il est impossible de marchander le patrimoine dans son ensemble, soulignant son aspect sacré qui interdit souvent d’avoir cette approche.

“(…) quand il s’agit de patrimoine monumental, des sites, de patrimoine naturel, il est possible de créer des politiques de valorisation de ces derniers, à des fins économiques, mais tout en veillant à l’intégrité de l’élément”, a-t-il cependant reconnu.

AMN/FKS/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ASSAINISSEMENT / Kaolack à pied-œuvre pour la réussite de la Journée citoyenne de nettoiement

Kaolack, 30 mai (APS) – Le gouverneur de Kaolack (centre), Ousmane Kane, a présidé, jeudi,…