Thiès, 7 mai (APS) – L’introduction d’une caution à verser par tout candidat au poste de président du Regroupement des chauffeurs de Thiès, lors du renouvellement du bureau de l’association, est au cœur d’une controverse, à la gare routière de cette ville, où elle ne fait pas l’unanimité.

Le mandat du président sortant Pape Diop étant arrivé à expiration depuis décembre 2023, une liste des candidatures avait été ouverte pour une semaine.

Au bout du délai imparti, seul le président sortant, affilié au Syndicat national des transporteurs du Sénégal dirigé par Alassane Ndoye, avait mis le montant requis sur la table, a dit à la presse Pape Diop lui-même.

Ayant constaté cela, Alassane Ndoye dont le syndicat est majoritaire à la gare routière de Thiès, avait décidé de venir installer Pape Diop pour un second mandat.

Ce dernier indique avoir demandé que soit reportée cette installation pour que se tienne d’abord une concertation avec la partie adverse de la gare routière, pour arriver à une solution consensuelle et apaisée.

Entre temps, le camp de l’opposition, une coalition de 9 candidats, dénommée And Jubanti Transport, a demandé à rencontrer ce mardi le président sortant, pour une discussion.

L’ordre du jour de la réunion portait sur la destination  de l’argent versé par les voiture  “Allô Dakar” à la gare routière, la date de la tenue des élections de renouvellement, ainsi que sur les modalités d’organisation de ce scrutin.

La coalition souhaite que, comme son prédécesseur, le président sortant saisisse le préfet pour une supervision impartiale du processus électoral.

Les membres ont déploré le non-respect par l’équipe sortante de la procédure dans le changement du règlement, introduisant la caution.

Cette clause a été intégrée lors d’une assemble générale lors de laquelle le “quorum n’était pas atteint”, signale Serigne Guèye, conseiller technique du président sortant.

Il sollicite l’intervention des autorités administratives et de la tutelle du secteur des transports, leur demandant d’“agir avant qu’il ne soit trop tard”.

Il a annoncé qu’ils “épuiseront toutes les voies de recours”, avant de “prendre (leurs) responsabilités”, si rien n’est fait.

Ndongo Thiam, secrétaire général du Regroupement des chauffeurs de Thiès, argue de son côté que “toutes les procédures ont été respectées” et que tous les actes posés par le bureau ont été constatés par un huissier et consignés dans des procès-verbaux. Ces documents ont ensuite été transmis aux autorités, a-t-il ajouté.

Le dernier recensement pour le renouvellement des cartes de membres fait état de 1.703 membres recensés, contre plus de 4.448, lors de l’élection passée. La rencontre entre les deux parties s’est terminée sans aucun consensus.

ADI/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…