Dakar, 24 oct (APS) – Le Sénégal a signé avec le Fonds monétaire international (FMI) ‘’un accord de principe’’ en vertu duquel il devrait bénéficier d’un prêt de 166 milliards de francs CFA de ladite institution, avant la clôture des opérations financières au titre de l’année 2023, a-t-on appris, mardi, à Dakar, de son ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba.

‘’Cet accord de principe à l’issue duquel le Sénégal aura accès à un financement, avant la clôture des opérations financières au titre de la gestion 2023, de 166 milliards francs CFA sera soumis à l’approbation des hautes autorités du FMI et de son conseil d’administration, qui doit se réunir le 14 décembre prochain’’, a déclaré M. Ba lors d’une conférence de presse donnée conjointement avec Edward Gemayel, le chef d’une mission du FMI ayant séjourné pendant près de deux semaines au Sénégal.

En juin 2023, le Sénégal a bénéficié d’un financement de ‘’129 à 133 milliards de francs CFA’’, selon le ministre des Finances et du Budget.

L’économie sénégalaise n’a pas encore retrouvé le rythme qu’elle avait avant la pandémie de Covid-19, a signalé Edward Gemayel.

‘’Plusieurs forces externes et internes, dont le Covid-19, la guerre en Ukraine, l’augmentation des prix du pétrole et des produits alimentaires, et la dernière crise au Moyen-Orient continuent de freiner la pleine reprise de l’activité économique’’ au Sénégal, a fait observer le chef de la mission du Fonds monétaire international séjournant au Sénégal depuis le 12 octobre.

L’économie sénégalaise a également été victime de ‘’tensions sociopolitiques internes’’, a-t-il signalé en faisant allusion aux violences politiques survenues notamment en juin dernier.

Pour toutes ces raisons, le FMI a revu à la baisse ses prévisions de croissance de 5,3 % à 4,1 % pour le Sénégal, pour l’année en cours, selon Edward Gemayel.

‘’Pour 2024, nous avons aussi révisé à la baisse la croissance de 10,6 % à 8,3 %, à cause surtout du retard de la production des hydrocarbures attendue maintenant au second semestre de l’année prochaine’’, a poursuivi le fonctionnaire du Fonds monétaire international.

L’inflation a été revue à la hausse dans les prévisions économiques du FMI concernant le Sénégal, de 2,5 % à 3,9 % du produit intérieur brut (PIB), à la fin de cette année, selon M. Gemayel.

Il signale que ‘’les perspectives de la dette sont toujours bonnes et restent inchangées’’. La dette du Sénégal est restée ‘’soutenable’’, a assuré le chef de la mission du FMI séjournant à Dakar.

‘’Cette dette va atteindre, à la fin de cette année, 72,2 % du PIB. Si on exclut ce financement (celui des 166 milliards de francs CFA attendus du FMI), elle sera à près de 69,2 % du PIB.

L’année prochaine, cette dette va baisser à 65,6 % du PIB’’, a-t-il prévu.

CS/SMD/ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs

Dakar, 18 juil (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aér…