Des jeunes de Kidira, au Sénégal, et de Diboli, au Mali, ont invité les autorités des deux pays à œuvrer pour préserver la Falémé, affluent le plus important du fleuve Sénégal et frontière naturelle entre les deux Etats, confronté aux effets néfastes des produits chimiques utilisés dans l’orpaillage clandestin.

Dans la même rubrique
Charger plus dans APS TV

Voir aussi...

VIDEO / Rencontre délégation suisse / ministère industrie : le renforcement du partenariat au menu des échanges

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop, a annoncé, lundi, qu’une dé…