Kédougou, 13 mai (APS) –  Le gouvernement du Sénégal prendra des mesures hardies pour stopper la pollution de la Falémé, principal affluent du fleuve Sénégal, qui constitue la frontière naturelle entre le Sénégal et le Mali, a indiqué lundi le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique, Daouda Ngom.

”Aujourd’hui, la Falémé est carrément polluée. (…) les espèces animales comme le poisson ne  peuvent pas vivre dans un tel cours d’eau. Donc, des mesures vont être prises très rapidement pour arrêter cette pollution”, a dit M. Ngom, lors d’une visite effectuée à Sansamba, une localité du département de Saraya, pour s’enquérir de l’état environnemental de ce cours d’eau.

Accompagné de la gouverneure de la région de Kédougou, Mariama Traoré, il a déploré” la pollution de la  Falémé favorisée par les exploitants aurifères de la zone de Saraya”.

”Les orpailleurs clandestins ont coupé tous les arbres, pollué l’eau avec l’usage de produits toxiques, comme le cyanure et le mercure”, a-t-il déploré, signalant que la pollution est à un niveau tel qu’il ”a atteint la nappe phréatique”.

Il affirme que ”la Falémé est devenue un désastre écologique depuis l’installation d’orpailleurs et de cracheurs, sur tout le long de ce cours d’eau”. ”La Falémé est couverte de produits toxiques et même la couleur de l’eau a complétement changé, ça devient très inquiétant”, s’est-il alarmé.

Il a salué le travail que sont en train de mener au plan local et avec les moyens du bord, certains services rattachés à son département, en relation avec les forces de défense et de sécurité, contre toute forme d’activité illicite le long de la Falémé.

PID/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-SANTE-COLLECTIVITES / Tivaouane : Un chirurgien-dentiste lance les activités d’un bloc dentaire par des consultations et des soins gratuits

Tivaouane, 26 mai (APS) – Le chirurgien-dentiste Babacar Ndiaye Amdy Diouf a lancé, …