Dakar, 26 oct (APS) – Quarante femmes issues de divers mouvements syndicaux ont pris part, jeudi, à Dakar, à une session de formation portant sur le ‘’genre et le leadership transformationnel’’, dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Projet d’appui à la stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre (PASNEEG 2), a constaté l’APS.

D’une durée de deux jours, cet atelier est organisé par le ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants (MFFPE), en partenariat avec l’Agence italienne de coopération. Il est axé sur le thème : ‘’Genre et leadership transformationnel’’.

‘’Le principal enjeu de cet atelier est de voir comment arriver à davantage positionner les femmes dans les instances de décision du milieu syndical’’, a expliqué Mohamed Ndiaye, directeur de cabinet du MFFPE.

Il a lancé un appel à l’endroit du mouvement syndical en général, demandant de réserver davantage de places aux femmes dans les instances de décision, pour que l’équité et l’égalité entre les hommes et les femmes soient une réalité partout. ‘’La marche est irréversible et le mouvement syndical doit suivre cette dynamique’’, a-t-il fait valoir.

L’objectif général de l’atelier est d’améliorer la prise en compte des enjeux d’égalité, de promotion des droits économiques et sociaux des femmes travailleuses, à travers une présence et une participation de qualité aux instances de gestion des entités syndicales.

Pour la thématique genre, dit-il, ‘’l’accent sera mis sur la clarification du concept sociologique genre et des concepts associés, mais aussi sur l’approche genre et ses outils d’analyse’’.

La session sur le leadership permettra de ‘’revisiter les stratégies à développer pour les femmes leaders de syndicat, de manière à asseoir leur légitimité, s’affirmer en tant que femmes leaders, savoir identifier les atouts et les obstacles au développement de leur leadership’’.

Abybatou Sylla Sow, la présidente du Mouvement national des femmes de la Confédération nationale des syndicats autonomes du Sénégal, soutient que la question du genre et du leadership transformationnel préoccupe au plus haut point les femmes en général et particulièrement les femmes du milieu syndical.

Selon elle, cette formation permettra d’intégrer les questions de leadership transformationnel pour les réinvestir dans les syndicats, pour plus de rigueur et de considération pour les femmes dans le mouvement syndical.

Elle relève que bien qu’étant plus nombreuses dans les syndicats, les femmes ne sont pas très bien représentées dans les instances de décision. Aussi cette formation vient-elle à son heure pour répondre aux questions du leadership féminin dans les syndicats.

 

AFD/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-JEUNESSE / Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations pour le développement de la région

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé samedi, leurs attentes, ambiti…