Colomba, 26 oct (APS) – Le ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Victorine Ndèye, a laissé entendre, jeudi, que l’action de son département s’inscrit dans la continuité de l’engagement des pouvoirs publics à accompagner les populations pour mieux développer les potentialités des terroirs.

“Nous manifestons notre engagement à accompagner les populations et à traduire en acte la vision du président de la République qui nous demande d’être dans le temps de l’action et d’être proche des populations”, a-t-elle déclaré.

Victorine Ndèye s’exprimait en marge d’une visite de terrain qu’elle a effectué au bloc maraîcher de Colomba, dans le département de Bignona (sud).

Elle avait entamé mercredi une tournée qui se poursuivra jusqu’au 28 octobre dans la région de Ziguinchor, au cours de laquelle elle va remettre des financements pour le compte du Fonds national de la microfinance (FONAMIF), un programme visant à promouvoir l’autonomisation des acteurs de développement.

 

“Nous voulons développer les potentialités de nos différents terroirs. Nous y sommes et nous ne sommes plus dans le temps des promesses. Nous sommes dans le temps de l’action”, a indiqué la ministre de l’Economie sociale et Solidaire.

A l’en croire, sa visite au bloc maraîcher de Colomba est “riche en enseignements en termes d’organisation”.

“Nous avons tendance à parler de financements. Mais le financement n’a de réel impact que lorsqu’il trouve une organisation, et celle-ci, nous l’avons trouvée”, a souligné Victorine Ndèye.

Des femmes du village de Colomba disent compter sur la ministre de l’Economie sociale et solidaire pour disposer d’un forage afin de pouvoir arroser correctement leurs champs.

De même attendent-elles des financements des services de la ministre de l’Economie sociale et solidaire.

“Nous avons ici un puit pour arroser nos champs. Le travail est pénible. Nous avons un problème d’eau et ce n’est pas encourageant. Nous voulons un château d’eau qui pourra ensuite alimenter les champs des autres villages de Niamone”, a plaidé Aissatou Diédhiou, au nom des femmes de cette commune qui dispose de vallées de 270 hectares.

“Cette année, nous tablons sur une production de 2 500 tonnes de riz”, a relevé le maire de Niamone de Niamone dont l’ambition est d’arriver à maintenir les jeunes sur place pour les détourner de l’émigration.

Victorine Ndèye a encouragé ces “braves dames et jeunes de Niamone”  et promis de les accompagner en leur octroyant, “dès samedi prochain, des financements, afin qu’elles puissent booster leurs revenus”.

“Le besoin a été identifié par rapport au système d’extension de l’eau qui, une fois résolu, permettra d’avoir beaucoup plus d’impact. Ce système alimentera d’autres villages. Nous vous donnons rendez-vous ce samedi à Ziguinchor pour passer à l’action”, a promis Victorine Ndèye aux femmes et jeunes de Colomba.

Victorine Ndèye, accompagnée par des autorités administratives et des agents de son département ministériel, avait auparavant rendu visite à la reine de Bignona, Amang Etame, pour solliciter des prières.

À l’occasion de sa tournée, la ministre de la Microfinance est aussi allée à la rencontre des femmes et jeunes de Mlomp.

Cette tournée “inclut des rencontres au cours desquelles des projets et initiatives seront sélectionnés”. Elle met également en avant “les initiatives locales réussies”, ajoutent ses services dans un communiqué.

MNF/BK/MTN

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…