Mbeubeuss, 17 mai (APS) – Le ministre de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des territoires, Balla Moussa Fofana, a souligné, vendredi, à Keur Massar, l’urgence de mettre en place sur la décharge de Mbeubeuss, des unités de traitement technique permettant de valoriser les déchets et de réduire leur impact sur l’environnement.

”Mbeubeuss est une bombe écologique. C’est une situation qui ne peut pas continuer, et aujourd’hui la vision du président de la République et du Premier ministre, c’est de mettre en place des unités techniques ou mécaniques qui vont pouvoir traiter les déchets et les valoriser en toute sécurité, mais aussi réduire leur impact sur l’environnement”, a-t-il déclaré.

Balla Moussa Fofana intervenait lors d’une visite sur la décharge de Mbeubeuss en compagnie du directeur général du Projet de promotion de la gestion intégrée et l’économie des déchets solides (PROMOGED), des autorités locales et administratives.

Le ministre a déploré le retard constaté dans le décaissement du budget alloué au PROMOGED.

‘’Ce qui est préoccupant et problématique, c’est ce que le PROMOGED, lancé pour gérer cette décharge et bénéficiant d’une enveloppe de 206 milliards de francs, n’a utilisé que 12% de ce financement sur trois ans alors qu’on connaît l’urgence de la situation’’, a-t-il souligné.

”Trois ans pour décaisser 12% sur une enveloppe de 206 milliards, c’est problématique. Aujourd’hui, notre mission et notre objectif, c’est d’inverser cette tendance et focaliser notre action sur l’installation des unités de traitement qui vont pouvoir véritablement traiter un volume important et pouvoir sortir Mbeubeuss et ses riverains de cette situation’’, a-t-il ajouté.

Le ministre s’est en outre réjoui de l’engagement des partenaires techniques à poursuivre le travail avec l’Etat du Sénégal malgré le retard constaté dans le décaissement du financement.

‘’Nous avons discuté avec les partenaires techniques, qui aujourd’hui acceptent de continuer avec nous, malgré le constat problématique de 12% de décaissement sur 3 ans”, a-t-il dit.

”Nous avons des partenaires qui nous présentent un procédé qui a déjà fait ses  preuves et qui permet de transformer les déchets en combustibles solides, en engrais pour l’agriculture et en pavage”, a-t-il salué.

Balla Moussa Fofana a magnifié le travail des récupérateurs de déchets, soulignant la nécessité de créer des métiers modernes à travers la récupération et la transformation des déchets.

‘’Les conditions dans lesquelles ces gens travaillent ici ne peuvent pas continuer parce que c’est un danger pour leur santé. D’ailleurs, je me pose même des questions sur leur espérance de vie ?”, a-t-il ajouté, relevant que ces récupérateurs ne sont pas le problème de Mbeubeuss.

”J’aimerais dire à ces récupérateurs qu’ils ne sont pas un problème, au contraire la récupération qu’ils sont en train de faire, a un impact sur le volume de déchets sur la décharge. L’avenir pour eux, c’est d’aller vers des métiers plus modernes, dans des unités industrielles de gestion et transformation des déchets’’, a-t-il-lancé.

ABD/AB/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-STUPEFIANTS / Kolda : 108 kg de cocaïne saisis par la douane de Kalifourou

Kolda, 15 juin (APS) – La brigade commerciale des douanes de Kalifourou (sud) a sais…