Dakar, 17 mai (APS) – Le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage, Mabouba Diagne, a annoncé, vendredi, à Dakar, une baisse de plus de 22% sur le prix des engrais pour la campagne agricole 2024-2025.

Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a joué un rôle ‘’très actif (…) dans les préparatifs et dans le dépouillement de la sélection des fournisseurs d’engrais qui nous a permis de réduire cette année le prix des engrais de plus de 22% et 19% pour la filière tomate’’, a-t-il dit.

Le ministre de l’Agriculture prenait part au Conseil d’administration du CNCR.

M. Diagne a salué les efforts consentis par les autorités pour augmenter le budget des intrants porté à 120 milliards FCFA. ‘’Ce qui nous a permis non seulement de réduire les prix d’engrais de plus de 22% et d’augmenter la quantité de plus de 35 mille tonnes’’, a-t-il déclaré.

Selon lui, cette baisse des prix est le fruit d’une collaboration avec le CNCR et le ministère des Forces armées.

C’est dans ce sens, a-t-il dit, que des stratégies ont été élaborées en vue d’aboutir à l’augmentation des quantités de phosphate qui seront mises à la disposition des paysans. ‘’Ces 35 mille tonnes de phosphate seront distribuées gratuitement aux producteurs’’, a-t-il précisé, soulignant que le gouvernement a fait des efforts considérables pour soulager les charges des acteurs agricoles.

‘’Je me permets de réitérer l’importance pour tous les Sénégalais de se mettre au travail. Notre pays importe 1070 milliards de FCfa en denrées alimentaires contre un budget de 7 mille 42 milliards’’, a-t-il fait remarquer.

Ces chiffres montrent à suffisance la nécessité d’arriver à la souveraineté alimentaire prônée par les nouvelles autorités afin de lever la dépendance du Sénégal à l’importation des produits tels que le riz, le blé, l’huile, le lait, le sucre, les fruits et légumes, a-t-il expliqué.

Le gouvernement envisage d’organiser ‘’une journée de réflexion’’ avec les banques, les producteurs et les opérateurs en présence de ‘’la banque centrale qui joue un rôle extrêmement important dans la réglementation du système bancaire’’, a-t-il annoncé.

‘’Pour le financement du secteur agricole, j’ai déjà drafté la correspondance aux 30 banques du Sénégal et aux institutions de microfinance pour organiser une journée de réflexion’’, a-t-il assuré.

Il sera question de voir comment ‘’accompagner le secteur agricole’’, a expliqué le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage.

Le président du conseil d’administration du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), Nazirou Sall, a magnifié la tenue de cette rencontre avec le ministre ‘’pour la transformation et le développement des activités agro-sylvo-pastorales et halieutiques’’.

Il a salué les efforts des pouvoirs publics qui ont permis d’aboutir à la baisse des prix des engrais.

Nazirou Sall a réaffirmé son engagement à accompagner le gouvernement dans l’organisation du Conseil supérieur agro-sylvo-pastoral qui sera présidé par le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye.

Il a informé le ministre de la volonté de son organisation d’entamer une réflexion ‘’sur le foncier agricole’’, rappelant les efforts du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier du Sénégal (CRAFS) et de ”toutes les propositions” qui sont déjà sur la table du président de la République.

FD/OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Tivaouane: deux Chinois et un Sénégalais, poursuivis pour coups et blessures, placés sous mandat de dépôt

Tivaouane, 12 juin (APS) – Deux Chinois et leur interprète sénégalais, présumés coup…