Dakar, 18 mai (APS) – L’universitaire et critique d’art, Babacar Mbaye Diop a évoqué, vendredi, la nécessité d’une réinvention des musées africains dans une perspective de les inscrire dans les “imaginaires” du continent.

‘’Il est grand temps de tuer les modèles occidentaux des musées en Afrique pour que s’épanouissent de nouveaux modes de conservation du patrimoine africain’’, a dit l’enseignant de philosophie de l’esthétique à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Animant une conférence sur le thème ‘’Restitution du patrimoine africain et délocalisation des musées’’, le critique d’art et commissaire d’exposition s’est notamment interrogé sur “comment devons-nous envisager les musées africains aujourd’hui”.

Cette conférence coïncidant avec la journée mondiale des musées a été précédée du vernissage d’une exposition collective dans le cadre du programme ‘’Térang’art’’ (Art et hospitalité) réunissant cinq artistes sénégalais et autant d’Américains, à l’initiative de l’artiste sénégalais Mor Faye dit ”Murf”

Du point de vue du conférencier, “les objets une fois restitués, perdent leur langage originel”, invitant ainsi les Etats africains à quitter le “mimétisme occidental”, en pensant à avoir “nos propres visions des musées construits sur la base des récits africains”.

Appelant à doter le continent de lieux dynamiques, Babacar Mbaye Diop dont les travaux académiques interrogent également les questions décoloniales et diasporiques a plaidé pour des politiques muséales au Sénégal et en Afrique de l’Ouest, afin de drainer les populations, notant que “la notion de musée et de collection vient de l’Occident”.

FKS/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-STUPEFIANTS / Kolda : 108 kg de cocaïne saisis par la douane de Kalifourou

Kolda, 15 juin (APS) – La brigade commerciale des douanes de Kalifourou (sud) a sais…