Dakar, 21 nov (APS) – Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a indiqué que le budget 2023 de son ministère a été exécuté à hauteur de 111%, expliquant ce dépassement par des virements de crédits dont a bénéficié son département en cours de gestion.

“Au niveau de l’exécution du budget, actuellement le ministère, suivant la LFI [Loi de finances initiale] 2023, est à un niveau d’exécution de ses crédits de 111%’’, a-t-il fait savoir devant les députés lors du vote du budget 2024 de son département.

Il a précisé que “ce dépassement est le produit des virements de crédits dont [le ministère] a bénéficié en cours de gestion”.

Au niveau du Fonds d’entretien routier autonome (FERA), ‘’il a été recouvré cette année à la date d’aujourd’hui sur la TUR [Taxe d’usage de la route], un montant de 56 milliards 447 millions 299 mille 161 FCFA”, a révélé Mansour Faye, ajoutant que ce montant sera affecté totalement à l’entretien routier.

Le ministre des Infrastructures précise que la TUR, qui était auparavant une taxe parafiscale, est intégrée dans le budget de l’État, dans le but d’avoir une plus grande exhaustivité des recettes et d’assurer l’affectation totale de ses ressources au secteur.

Le projet de budget 2024 du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement est arrêté à 561 milliards 750 millions 361 mille 668 francs CFA en autorisations d’engagement et à 283 milliards 202 millions 713 mille 325 francs CFA en crédits de paiement.

Les crédits de paiement sont passés de 277,73 milliards de francs CFA lors du précédent exercice budgétaire à 283,2 milliards FCFA pour l’année à venir, soit une hausse de 5,47 milliards FCFA.

CS/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DEVELOPPEMENT-JEUNESSE / Développement de Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé, samedi, leurs attentes, ambit…