Hann Bel-Air (Dakar), 6 mai (APS) – Les travaux du conseil scientifique du Pole pastoralisme et zones sèches (PPZS) se sont ouverts lundi matin, dans les locaux de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), à Hann Bel-Air à Dakar, en présence d’universitaires, d’experts, d’étudiants, de chercheurs et divers autres acteurs.

”Ce conseil sera une tribune d’échanges entre les acteurs de la recherche et du développement (…) Je voudrais vous assurer de l’accompagnement du ministère. , a déclaré le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique, Daouda Ngom.

Il présidait l’ouverture des travaux de ce conseil scientifique qui se tient sur trois jours, au Laboratoire national de l’élevage et de recherches vétérinaires (LNERV) de l’ISRA-Pôle de Recherche de Hann à Dakar.

La rencontre est consacrée aux résultats des activités scientifiques. Les participants vont aussi se prononcer sur l’évolution et les résultats de recherche du PPZS.

‘’Le Conseil scientifique du PPZS est un moment de réflexion et de partage d’une portée scientifique sans commune mesure sur l’élevage pastoral. Il participe au rayonnement de la science, du partenariat des institutions nationales et internationales qui le constituent’’, a pour sa part indiqué Momar Talla Seck, le directeur général de l’ISRA.

Il a dit en outre que ‘’le changement climatique continue d’exacerber les sécheresses et les pénuries d’eau, mettant en péril la subsistance même des communautés pastorales’’.

Selon lui, les conflits fonciers et les tensions intercommunautaires ‘’entravent souvent’’ les efforts de développement, ‘’sapant la cohésion sociale et compromettant la paix régionale’’.

‘’C’est pourquoi il est essentiel que nous redoublions d’efforts et que nous poursuivions notre collaboration afin de relever ces défis avec détermination et résilience’’, a-t-il exhorté.

‘’En unissant nos forces et en partageant nos connaissances et nos expériences, nous pouvons ouvrir la voie à un avenir plus prospère, équitable et durable pour les éleveurs et les habitants des zones sèches en Afrique de l’Ouest’’, a ajouté Momar Talla Seck.

Le PPZS est un consortium fédérant des compétences pluridisciplinaires d’institutions telles que le CIRAD, l’ISRA, l’UCAD et le CSE.  Son objectif est de promouvoir le partenariat scientifique et le développement des territoires et des sociétés par la recherche et le transfert de connaissances sur les fonctions, les fonctionnements et les fonctionnalités de l’élevage pastoral.  

SG/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-JUSTICE / Les actions de la CPI ne visent pas que les Etats vulnérables (Procureur adjoint)

Diamniadio, 28 mai (APS) – Les mandats d’arrêts internationaux émis par la Cour péna…