Kaolack, 31 mai (APS) – L’agriculture sénégalaise a les potentialités lui permettant d’être “rentable” et “attrayante”, a affirmé, mercredi, à Kaolack (centre), Fabio Ricci, expert en développement de services aux filières agroalimentaires du Team Europe initiative agropole centre (TEIAC).

‘’Les crises actuelles dans le monde, surtout la crise russo-ukrainienne, rendent les choses plus compliquées, mais le Sénégal dispose de potentialités agricoles, des opportunités à saisir pour que l’agriculture sénégalaise soit rentable et attrayante’’, a-t-il notamment dit.

Il a souligné que c’est fort de ce constat que l’Union européenne (UE), à travers son partenaire d’exécution, l’Agence belge de développement (ENABEL), a voulu accompagner la République du Sénégal dans le cadre du ‘’programme phare’’ du Plan Sénégal émergent (PSE) que constituent les agropoles.

‘’Pour nous, l’agriculture sénégalaise a les potentialités d’être le moteur de développement et de donner des rendements et des bénéfices aux producteurs agricoles, mais seulement si on arrive à avoir une agriculture productive et professionnalisée’’, a-t-il insisté.

Il s’exprimait au cours d’un atelier de restitution et de validation du portefeuille de projets de services agricoles des organisations professionnelles agricoles cibles du projet ‘’Gunge Mbay’’ (Accompagner l’agriculture, en wolof).

Cet atelier est organisé à l’initiative du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) logé au ministère sénégalais de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire.

Ce projet est déroulé au niveau des départements de Foundiougne (Fatick), Koungheul (Kaffrine) et Nioro du Rip (Kaolack), dans le cadre du projet ‘’Gunge Mbay’’ du Team Europe initiative agropole centre).

‘’Nous voulons accompagner toute la phase, en amont, du programme des agropoles, notamment dans le renforcement de la production à travers un appui fort aux organisations de producteurs’’, a indiqué Fabio Ricci. Il a ajouté que l’UE veut accompagner également la rationalisation des services agricoles en appui aux producteurs par le biais du FNDASP.

Estimant que les producteurs agricoles doivent recevoir du FNDASP des appuis selon leurs besoins, il a soutenu que l’agriculture sénégalaise peut conquérir les marchés national, régional et international et procurer plus de valeur ajoutée aux producteurs agricoles.

‘’Cela ne peut être possible que si on arrive à créer le lien entre les producteurs et les agro-entreprises qui vont s’installer dans les agropoles. Donc, dans cette situation malheureuse avec les crises, il y a des possibilités de faire l’agriculture sénégalaise une source de revenus pour les acteurs du secteur”, a-t-il estimé.

ADE/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…