Dakar, 25 avr (APS) – Quelque 109. 571 mètres de linéaires d’ouvrages d’assainissement sur 200 000 mètres ont été curés à ce stade des opérations pré hivernage (OPH) en cours dans la région de Dakar, a-t-on appris jeudi de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS).

“À ce jour, 109.571 mètres sur les 200 000 mètres de linéaires gérés à Dakar par l’ONAS […] ont été déjà curés dans les 5 lots attribués à des entreprises sous-traitantes et contrôlées par nos équipes”, a renseigné la secrétaire générale de l’ONAS, Fatoumata Fall Faye.

Elle s’exprimait en marge d’une réunion du comité régional de développement de Dakar axée sur les opérations pré hivernage 2024, lancées le 13 mars dernier.

Selon Fatoumata Fall Faye, cette activité a été organisée pour permettre à l’ONAS “de définir, de partager avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des inondations, sa matrice d’actions prioritaires de l’année 2024 pour la gestion de l’hivernage”.

La rencontre “permettra de partager avec l’ensemble des acteurs, les activités et mesures qui seront prises pour une bonne préparation de l’hivernage 2024”, a précisé Mme Faye, en rappelant que les activités pré hivernage de l’ONAS ont été lancées “dès le 13 mars 2024”.

À l’en croire, ces opérations vont permettre “une bonne préparation du réseau pour accueillir et pouvoir drainer de manière convenable les eaux de pluies”.

Aussi les opérations de curage en cours dans la région de Dakar sont-elles menées “dans tous les périmètres assainis où l’ONAS dispose d’un réseau d’assainissement destiné à amoindrir le maximum possible, d’éventuelles nuisances, lors de l’hivernage 2024”.

Évoquant la matrice d’actions prioritaires de l’ONAS pour l’hivernage 2024, elle a soutenu qu’elle s’inscrit dans l’anticipation d’inondations non seulement à Dakar, mais aussi dans toutes les zones assainies de l’intérieur, notamment sur les axes Touba-Mbacké, Thiès, Kaffrine, Fatick et Sédhiou, entre autres”.

”La matrice d’actions prioritaires de l’ONAS pour l’hivernage 2024 prévoit aussi des investissements d’un coût de 2,58 milliards déjà mobilisés par l’État en crédits de paiement et en autorisations d’engagements”, a-t-elle ajouté.

“Au-delà de ces actions préventives, des travaux structurants seront réalisés et des mesures conservatoires prises, afin d’amoindrir les éventuelles nuisances, en fonction des prévisions météorologiques”, a indiqué la secrétaire générale de l’ONAS.

Fatoumata Fall Faye a annoncé la mise en place d’un programme d’information, de responsabilisation et de mobilisation communautaire dénommé +Feggu Jem Nawet+”.

Un programme qui sera “bien soutenu et bien ciblé”, et va placer les populations “au premier plan dans la prise en charge de leur cadre de vie et dans la lutte contre les inondations de leur environnement immédiat”.

Elle note toutefois que “les comportements des populations à l’égard” des ouvrages d’évacuation d’eau, “n’intègrent pas la bonne gestion des eaux pluviales”.

“Il faut une bonne politique de sensibilisation et de communication en direction des populations et de toutes les parties prenantes, pour susciter une dynamique populaire autour de la préservation et d’une gestion participative des ouvrages et de l’hivernage”, a-t-elle lancé.

Les opérations pré hivernage vont se poursuivre dans la région de Dakar jusqu’au 30 juin prochain.

CS/AB/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…