Dakar, 25 avr (APS) – La fondation Léopold Sédar Senghor, créée le 31 octobre 1974, va bientôt célébrer son cinquantenaire, a annoncé son secrétaire général, professeur Amadou Ly, sans précision de date.

“Le président Senghor l’a créée en 1974, et cela fait 50 ans que la fondation Léopold Sédar Senghor existe et fonctionne. Nous allons les célébrer bientôt”, a-t-il déclaré dans d’un entretien avec l’APS.

Il a rappelé que l’année 2024 a commencé “difficilement” au Sénégal, avec les péripéties de l’élection présidentielle qui a finalement débouché sur l’accession du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye à la magistrature suprême.

“Mais, nous avons décidé de célébrer les 50 ans. Le conseil d’administration sera convoqué cette semaine pour nous permettre d’étudier la question”, a-t-il informé.

La fondation Léopold Sédar Senghor, éditeur de la revue “Ethiopiques”, fondée en 1975 par le président-poète, a comme devise “Ceinture de mains paternelles”, un de ses célèbres traduisant sa pensée universelle et adoptée du temps de son premier directeur, l’écrivain guinéen Djibril Tamsir Niane.

Cette revue, qui a une orientation pluridisciplinaire, est “une des meilleures revues africanistes reconnues par Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (Cames), selon le site de la fondation.

La célèbre culturelle sénégalaise de langue française parait tous les six mois, assure le professeur Amadou Ly

Il signale qu’elle avait réalisé un numéro spécial en 2011, dans le cadre du 10ᵉ anniversaire de la disparition du poète-président, sur le thème “Senghor d’hier à demain”.  Ce numéro spécial a donné la possibilité à différents auteurs de mener une réflexion libre sur la vie et l’œuvre de l’homme, selon professeur Ly.

Le siège de la fondation abrite une bibliothèque dont le fond documentaire compte environ 4 000 ouvrages, dont plusieurs portent sur les œuvres de Senghor et sa pensée traduite en diverses langues étrangères.

Une autre partie est consacrée à la Francophonie, à la littérature africaine et de la diaspora, à la littérature française, à l’histoire de l’Afrique, la philosophie, la religion, les arts et la poésie.

Il y existe également des encyclopédies et dictionnaires, ainsi que des travaux réalisés par des chercheurs, notamment sur la culture négro africaine.

Le site compte aussi une salle d’exposition permanente sur les lieux de mémoire du “Royaume d’enfance” du président-poète, installée et inaugurée en 2007.

FKS/ASG/ADL/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Agenda

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-REGULATION / Viabilité de la Sones et SEN’EAU : l’Etat exclut l’option de la hausse du prix de l’eau (ministre)

Dakar, 30 mai (APS) – Le gouvernement exclut toute révision à la hausse du prix de l’eau t…