Kaolack, 18 août (APS) – L’Agence nationale de l’état-civil (ANEC) a numérisé plus de huit millions d’actes d’état-civil sur un objectif de quinze millions de pièces et mis en place un registre national de l’état-civil grâce à un vaste programme de digitalisation en cours d’exécution , a indiqué son responsable de la communication, Ibrahima Ethia.

‘’Sur un objectif de quinze millions d’actes d’état-civil à numériser, à ce jour, plus de huit millions ont été numérisés. Et à côté, on a mis en place une plateforme pour l’indexation des actes d’état-civil. Parallèlement, l’ANEC a mis aussi en place le registre national’’, a dit jeudi M. Ethia, chargé de la communication du programme ‘’NEKKAL’’ de l’ANEC.

Il s’exprimait au cours d’un atelier visant à créer un cadre d’échange et de partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les officiers et agents d’état-civil de la région de Kaolack. Cette rencontre entre dans le cadre de la célébration de la Semaine nationale de l’état-civil qui se tient du 8 au 19 août.

”Ce registre national va permettre aux officiers et agents de l’état-civil d’ enregistrer des déclarations sans trop de difficulté et pouvoir délivrer des actes de manière sécurisée”, a-t-il dit, précisant que cette plateforme est en train d’être expérimentée dans plus de dix communes du pays.

Ibrahima Ethia a également informé que l’ANEC est en train de mettre en place une plateforme d’offres de services des usagers, qui permettra à chaque citoyen de pouvoir faire une demande d’actes d’état-civil sans avoir besoin de se déplacer.

‘’La dernière étape de ce processus de digitalisation sera l’interconnexion des différents centres d’état-civil pour permettre, par exemple, à un ressortissant de Kaolack qui vit à Dakar de pouvoir se faire établir une copie de son acte sans se déplacer jusqu’à Kaolack’’, a-t-il expliqué.

Il a en outre signalé que l’ANEC est en train d’équiper les centres d’état-civil en solutions informatiques avec des dotations en ordinateurs, imprimantes et autres équipements pour les mettre au diapason de l’évolution du numérique. Il a en outre rappelé que la journée nationale de l’état-civil vise à ‘’promouvoir davantage’’ l’enregistrement systématique des actes d’état-civil et à sensibiliser les populations sur l’importance de la déclaration à la naissance.

”Cette semaine est aussi un moment de faire un plaidoyer au niveau des autorités et autres exécutifs locaux afin qu’ils puissent accorder beaucoup plus de crédit à l’état-civil”, a-t-il ajouté, relevant que ”le constat est que dans la plupart des communes, l’état-civil est le parent pauvre”. ”C’est pourquoi, on sensibilise les maires pour qu’ils puissent accorder tout le crédit nécessaire au service d’état-civil afin que les populations puissent accéder à un état-civil de qualité’’, a encore soutenu M. Ethia.

Le programme ‘’NEKKAL’’ de l’ANEC est financé par l’Union européenne (UE). Un vaste programme de digitalisation est en cours d’exécution avec une première étape consacrée à la numérisation des registres d’état-civil.

ADE/AB/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-EXAMEN / BFEM : 11.366 candidats attendus dans 111 centres d’examen de l’académie de Ziguinchor (IA)

Ziguinchor, 21 juil (APS) – Onze mille trois cent soixante-six candidats inscrits da…