Dakar, 16 oct (APS) – L’ambassadeur Cheikhou Oumar Seck, directeur du Bureau de coordination du Comité permanent pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC), a loué lundi à Dakar l’important rôle que le Sénégal a joué dans la redynamisation des activités de cette instance de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

‘’Le COMIAC a été créé en 1981 au sommet de Makka (Mecque), c’est un comité permanent qui a été confié au Sénégal. A l’époque, le président Abdou Diouf venait tout juste d’arriver au pouvoir. C’était son premier sommet islamique mais le COMIAC n’était pas très connu’’, a-t-il dit aux reporters de l’Agence de presse sénégalaise (APS) à la première journée de la 12e session du Comité permanent pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC) marquée par la réunion des Hauts fonctionnaires (RHF).

La cérémonie officielle d’ouverture sera présidée, mardi, par le chef de l’Etat, Macky Sall qui assure la présidence du COMIAC.

Oumar Seck a assuré que ‘’ce n’est pas la première fois’’ que le président Macky Sall dirige les sessions de cet évènement islamique. ‘’Il a toujours mesuré l’importance des sessions du COMIAC’’, a-t-il fait valoir.

M. Seck a rappelé que c’est le chef de l’Etat sénégalais qui a relancé les activités de ce comité, en léthargie durant plusieurs années.

‘’C’est seulement en 2014 que le président Macky Sall a pris la décision de redynamiser ce comité en faisant un décret de création du Bureau de coordination du COMIAC à Dakar (…) et en lui donnant un siège fonctionnel avec du personnel avec bien sûr une relation de travail et de confiance entre le secrétariat général qui est à Djidah et ici à Dakar’’, a-t-il renseigné.

A en croire l’ambassadeur, cette cérémonie d’ouverture est une occasion pour lui de renouveler l’importance que le Sénégal accorde aux activités de l’OCI.

‘’Le Sénégal a toujours accordé la plus grande importance aux activités de l’OCI. La diplomatie sénégalaise a été toujours au service du raffermissement des rapports entre les Etats membres de l’OCI’’, a-t-il déclaré.

‘’Pour s’en convaincre, a-t-il poursuivi, depuis 1975, c’est le Sénégal qui préside le comité pour les droits inaliénables du peuple palestinien qui est aujourd’hui agressé, donc nous avons toujours mené des activités importantes’’.

Le directeur du Bureau de coordination du COMIAC à Dakar s’attend à ‘’un grand discours’’ du chef de l’Etat qui évoquera certainement les questions relatives à l’actualité notamment dans la Bande de Gaza.

FD/SMD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DEVELOPPEMENT-JEUNESSE / Développement de Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé, samedi, leurs attentes, ambit…