Dakar, 10 sept (APS) – Pape Bouna Thiaw dit regretter le but concédé par le Sénégal à “la dernière seconde” de son match contre le Rwanda, samedi, pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février).

Le Sénégal, avec un effectif largement remanié, avait joué sous les ordres de Pape Bouna Thiaw et Malick Daff, sélectionneurs de l’équipe nationale locale et des moins de 20 ans respectivement.

Sans ses habituels titulaires, le Sénégal a longtemps mené au score face au Rwanda à domicile, avant d’être rejoint dans les arrêts de jeu de cette rencontre (1-1).

“Un match se joue jusqu’au bout, a commenté Pape Bouna Thiaw à l’issue de cette rencontre jouée à Huye. Nous tenions le match jusqu’à la dernière seconde et malheureusement, nous concédons un but en fin de match que nous pouvions éviter.”

“Nous avons une équipe jeune, ce sont des erreurs qui peuvent arriver. Cela va nous faire grandir”, a ajouté le technicien sénégalais, ancien attaquant des Lions dans les années 2000.

Selon Thiaw, “la déception des joueurs à la fin du match prouve qu’ils voulaient vraiment gagner ce match. C’est une réaction positive.”

Les Lions ont ouvert le score à la 66ᵉ mn. Le Rwanda est revenu au score à la 96ᵉ mn, sur une erreur d’inattention de la défense sénégalaise.

“Nous étions venus faire un bon match parce que nous savions qu’en face, il y aurait une belle opposition, une équipe qui a des arguments à faire valoir. Le Rwanda n’a rien lâché.  Au match aller à Dakar, c’était pareil. Ils s’étaient donnés à fond. Ils n’ont perdu qu’en fin de match”, a analysé Pape Bouna Thiaw.

Les Rwandais, a-t-il ajouté, “ont montré de très belles choses sur les longs ballons et la construction du jeu à partir de derrière. Ils savaient faire des frappes lointaines. Ils nous ont mis en difficultés”.

Les Lions, pas très inspirés, ont été bien contrés par une équipe rwandaise créditée d’une belle partie et qui avait à cœur d’arracher sa première victoire dans ces éliminatoires.

“Après, nous avons apporté les rectificatifs nécessaires en deuxième période pour reprendre le dessus. Nous avions des occasions pour tuer le match, mais nous ne les avons pas bien exploitées. C’est le football”, a souligné le technicien.

Le symbole fort de cette rencontre est l’entrée en jeu de l’attaquant Amara Diouf, plus jeune footballeur à avoir porté le maillot du Sénégal en match officiel, à 15 ans et 94 jours.

Le Sénégal, premier du groupe L et déjà qualifié à l’issue de la quatrième journée, boucle la campagne des éliminatoires avec 14 points au compteur.

Le Mozambique, vainqueur (3-2) du Bénin, samedi, termine à la deuxième place derrière le Sénégal avec un total de 10 points.

L’équipe mozambicaine, avec cette dernière victoire, a composé son billet pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2023, prévue en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février 2024).

Le Bénin (5 points) et le Rwanda (3 points) terminent respectivement troisième et quatrième.

SK/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-SOCIAL / Adduction d’eau potable : 50 branchements sociaux pour des ménages pauvres de Louga  

Louga, 20 juil (APS) – Le président du collectif des Lougatois pour l’entre-ai…