Ourong (Diembering), 13 août (APS) -Le projet “Réseau Casamance” qui regroupe plusieurs acteurs de l’environnement, vise à reboiser cinq millons d’arbres au cours des trois prochaines années, en vue de faire barrage à l’érosion côtière et à l’avancée de la langue salée entre autres phénomènes qui menacent le littoral, a déclaré dimanche son président Boubacar Demba Ba.

“Notre objectif est de planter cinq millions d’arbres au cours des trois années à venir. Nous avons déja planté plus de deux millions d’arbres. Le but est de sauver les îles de la Basse Casamance et le littoral”, a expliqué M. Ba.

Le président de “Réseau Casamance” prenait part dimanche, à Ourong, à la campagne de reboisement initiée par le village éponyme. Des jeunes et femmes, ainsi que des notables de la commune de Djembéring (Ziguinchor, sud) ont pris part à cette activité.

Le village de Ourong organise cette journée de reboisement en partenariat avec le projet “Réseau Casamance”, une structure qui s’active dans l’environnement et la préservation de la nature.

Des plants de mangroves et d’autres espèces tel que le +niawli+, une espèce qui contribue à la fixation du sable,  ont été reboisés à Ourong, une île de la base Casamance confrontée à une avancée de la mer et de la langue salée.

Cette situation entraine des pertes de surfaces cultivales des rizières de plusieurs villages tout au long du littoral.

Ourong est une île située en Basse-Casamance près d’Elinkine. Cette localité fait partie de la commune de Diembéring, dans l’arrondissement de Cabrousse et le département d’Oussouye.  Le village compte environ 481 habitants répartis en 67 ménages.

Pour lutter contre les menaces, le projet “Réseau Casamance” a mobilisé plusieurs acteurs dans le cadre d’activités d’investissement et de reboisement.

“Les populations de Ourong et l’amicale des étudiants de Diembering prennent part à cette campagne qui vise à lutter contre l’avancée de la mer qui menace nos localités et le littoral”, a expliqué le président du projet “Réseau Casamance” Boubacar Demba Ba.

Cette campagne de reboisement a permis de reboiser le “Niawli”, une espèce qui participe à la fixation du sable, a précisé M. Ba.

“Un total de douze îles dans les Karones, est confronté au phénomène de l’érosion côtière. Toutes ces îles sont concernées par ce programme de reboisement”, a ajouté Boubacar Demba Ba.

“Nous saluons cette initiative exemplaire des étudiants de la commune de Diembering et des populations de Ourong. Cette campagne de reboisement a une importance capitale”, a salué l’adjoint au maire de Diembering, Abdou Rahmane Diallo.

“Beaucoup de surfaces sont perdues au niveau des îles Karones, à cause de l’avancée de la langue salée et de l’érosion côtière”, a alerté l’élu municipal.

“L’autosuffisance alimentaire est menacée dans ces îles. Ces actions de reboisement vont permettre de ralentir l’avancée de la langue salée vers les rizières”, a-t-il souligné.

Abdou Rahmane Diallo a aussi insisté sur l’importance des campagnes de reboisement dans la préservation des ressources halieutiques.

Cette campagne de reboisement qui a démarré depuis l’année dernière commence à porter ses fruits, selon ses initiateurs. “Les résultats sont visibles. Des plants comme le +niawli+ nous ont aidés dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière”, a fait valoir  Souleymane Gomis, un habitant de la zone.

MNF/MTN

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Bassirou Diomaye Faye reçoit une invitation officielle de Xi Jinping pour une visite d’Etat en Chine

Dakar, 24 juil (APS) – Le président Bassirou Diomaye Faye a reçu des mains du vice-ministr…