Dakar, 20 mai (APS) – Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé lundi qu’un mandat d’arrêt soit émis à l’encontre du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et du ministre de la Défense Yoav Gallant, pour leur responsabilité pénale présumée de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis sur le territoire palestinien de Gaza à partir du 8 octobre 2023.

Dans un communiqué rendu public le même jour, le procureur de la CPI, qui siège à La Haye, aux Pays Bas, estime que sur la base des éléments de preuve recueillis et examinés par son bureau, le Premier ministre israélien et le ministre de la Défense de l’Etat d’Israël, portent la responsabilité pénale de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis sur le territoire de l’Etat de Palestine à partir du 8 octobre 2023.

Il s’agit de développements liés à des suites judiciaires sur lesquelles bon nombre d’observateurs s’étaient accordés plus de sept mois après le déclenchement de l’opération militaire israélienne en riposte à une attaque meurtrière du mouvement palestinien le Hamas sur le sol israélien.

Près de 40.000 personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont perdu la vie dans la bande de Gaza soumise à des bombardements, raids de l’armée israélienne, sur fond de combats avec des combattants du mouvement palestinien.

Huit mois après le début de l’intervention militaire israélienne, la quasi totalité des infrastructures hospitalières et d’autres, essentielles à la survie des populations sur place, ont été détruites dans l’enclave palestinienne.

AKS/BK 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Amadou Ba assure travailler à la construction d’un nouveau cadre politique

Dakar, 22 juin (APS) – L’ancien Premier ministre, Amadou Ba, candidat malheureux à l’élect…