Saint-Louis, 4 mars (APS) – La ville de Saint-Louis (nord) attache beaucoup d’intérêts à l’industrie cinématographique notamment sur le plan de la formation, a estimé, la directrice du centre culturel régional, Sira Bâ, évoquant l’existence d’une Unité de formation et de recherche (UFR) à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.

”Saint-Louis, c’est une ville qui attache beaucoup d’intérêts au cinéma et qui lui donne aussi vraiment ses lettres d’or. Parce qu’à Saint-Louis, déjà sur le plan de la formation on a une UFR à l’Université Gaston Berger (UGB) qui traite de ces questions de cinématographie”, a-t-elle déclaré dans un entretien avec l’APS, soulignant que des étudiants sont formés dans ce domaine.

”Nous avons aussi à Saint-Louis, ajoute-t-elle, le Festival du film documentaire +Saint-Louis ’Docs+ qui est un des festivals les plus importants de la sous-région.”

Il s’agit d’un festival que le ministère de la Culture et du Patrimoine historique appuie à travers le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuelle (FOPICA), a-t-elle rappelé en ne manquant pas de dire Saint-Louis ‘Docs, est un évènement international qui attire beaucoup de cinéastes, de professeurs et de réalisateurs.

Ils  se réunissent à Saint-Louis pour traiter des questions de la cinématographie, a ajouté Mme Ba.

La directrice du centre culturel régional Abdel Kader Fall de Saint-Louis depuis mars 2020, magnifie également les initiatives privées allant dans le sens de promouvoir l’industrie cinématographique de la ”vieille ville”.

‘’Il y a aussi quelques initiatives privées. Tout récemment, on a une dame du nom d’Amina Awa Niang qui a créé le +Ciné-club de Saint-Louis+’’, a-t-elle souligné en louant ses efforts dans le domaine du 7e art.

”Au niveau de notre programmation au centre culturel, explique-t-elle, on donne la part belle au cinéma surtout dans le cadre de la promotion des œuvres cinématographiques africaines.”

Pour permettre aux élèves d’avoir une culture cinématographique, des projections de films sont souvent organisées dans les établissements scolaires, lesquelles, fait-elle savoir, ajoutant qu’elles vont permettre aux élèves d’avoir une culture cinématographique mais également la culture de la critique cinématographique.

Elle salue aussi la présence de l’institut français qui a un programme ”très riche et diversifiée” en termes de cinéma avec le centre culturel ”Le Château” également.

Le centre culturel Abdel Kader Fall de Saint-Louis est une structure chargée de définir, de dérouler mais également de mettre en œuvre la politique culturelle nationale à l’échelle territoriale.

CGD/AMD/ASB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…