Kédougou, 27 juil (APS) – Trente cas d’hépatite B ont été enregistrés dans la région médicale de Kédougou (sud-est) durant l’année 2022 sans aucune victime à déplorer, a indiqué à l’APS le responsable du bureau régional de l’éducation et de la formation pour la santé, Ismaila Ndiaye.

“Les cas d’hépatites B augmentent chaque année dans la région de Kédougou. Chaque année, les cas doublent dans la région. En 2021, la région médicale avait enregistré 18 cas, dont deux décès”, a-t- il révélé.

Il s’exprimait jeudi en prélude de la célébration, ce vendredi, de la journée mondiale de l’hépatite B à la région médicale de Kédougou.

Il a rappelé que la plupart des personnes contractent le virus à la naissance. Celui-ci se transmet par le sang et par les rapports sexuels non protégés, a-t-il ajouté.

“La plupart des personnes touchées par l’hépatite B ignorent qu’elles sont infectées. Elles transmettent le virus sans le savoir”, a-t-il expliqué.

Si elle n’est pas dépistée, prévient-il, l’hépatite B peut toucher plusieurs générations d’une famille ou d’une communauté. Selon lui, les bébés et les enfants sont plus susceptibles de développer une hépatite B chronique, car leur système immunitaire à plus de mal à éliminer le virus.

Il a sensibilisé les populations sur le test de dépistage systématique de l’hépatite B, qui permet un diagnostic précoce de la maladie et la prescription d’un traitement pour éviter les complications.

“Les familles peuvent contribuer à rompre le cercle de la transmission du virus à la naissance en passant un test de dépistage, en se faisant vacciner et en respectant les prescriptions médicales en cas d’hépatite aigue ou chronique”, a-t-il dit.

PID/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…