Thiès, 8 nov (APS) – Hadja Maï Niang, universitaire et directrice de Daaray Sembène, l’école populaire des 7 à 77 ans, a plaidé mardi pour la tenue d’assises nationales de l’émigration irrégulière, afin de donner la parole à des migrants témoins rescapés des traversées à la pirogue, à destination d’Europe.

Relevant que la plupart des témoins de ces traversées qui causent la mort de beaucoup de personnes, ne sont pas lettrés, Hadja Maï Niang a préconisé la tenue d’assises nationales, qui permettraient de recueillir leurs témoignages à travers l’audiovisuel, quitte à les partager par la suite via les réseaux sociaux, pour plus d’impact.

Elle recevait des journalistes à son domicile de la Cité Sapco de Thiès, à l’occasion de la journée de l’écrivain africain, dont la présente édition porte sur le thème de l’émigration.

L’universitaire a publié en 2001, aux Editions du Livre Universel de Dakar (ELU), son premier livre, une pièce de théâtre “Au nom de Sanar ! ou l’Etudiant Rouge”, en  étant étudiante.

Celle qui se présente comme la fille adoptive de Sembène Ousmane, écrivain et cinéaste sénégalais, a aussi plaidé pour l’élargissement de l’ ‘’instruction populaire“, afin de faire accéder le plus grand nombre au savoir mais aussi de participer à sa diffusion par l’écrit.

Hadji Maï Niang se dit favorable à l’introduction dans le programme scolaire de la “lecture suivie“,  qui est, à son avis, moins contraignante pour les élèves, que le choix d’œuvres au programme.

Battant en brèche la perception qui voudrait que les jeunes ne lisent plus, elle soutient que les jeunes “lisent autrement“, notamment à travers la “civilisation du numérique“.

Interpellée sur la non ouverture des universités, la professeure se dit peinée par cette situation, appelant aussi bien les gouvernants que toutes “forces vives de la nation“ à veiller à la “bonne santé“ de l’école à tous les niveaux, au “déroulement des enseignements à temps plein“ et à “ne pas être embastillés dans un programme sociopolitique“.

Ecrivain, réalisatrice, dramaturge et universitaire sénégalaise, la directrice de Daaray Sembène, Maison de la Pédagogie de l’Image et du Numérique, Hadja Maï Niang enseigne les techniques de communication à l’Université Iba Der Thiam de Thiès.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…