Dakar, 26 oct (APS) – L’Amicale des cadres de la Sonatel (ACSON) et l’Amicale des cadres de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ACA-ARTP) ont planché sur la relation entre les opérateurs de télécommunication, leur clientèle et l’instance de régulation du secteur, à l’occasion d’un panel, a constaté l’APS, mercredi, à Dakar.

Le débat a permis aux membres des deux amicales et à l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) de surtout expliquer la mission de régulation.

‘’La régulation est une activité d’ordre économique, qui vise à assurer un équilibre entre les acteurs du marché, dans le but d’atteindre les objectifs fixés par la réglementation’’, a expliqué Abdou Karim Sall, le directeur général de l’ARTP.

‘’La régulation : une source d’opportunités, un levier de performances et d’amélioration de l’expérience client’’ était le thème du panel.

M. Sall a profité de cette occasion pour expliquer que ‘’la régulation se fait dans le but de sauvegarder des intérêts qui ne sont pas forcément conciliables, ceux de trois entités qui interagissent, à savoir l’État, les opérateurs de téléphonie et les consommateurs ou clients’’.

Pour bien mener sa mission et ‘’exercer son autorité’’, a souligné le directeur général de l’ARTP, ‘’le régulateur doit se mettre à égale distance’’ des opérateurs et de leur clientèle.

Mandialy Bodian, membre du comité d’organisation du panel et président de l’ACA-ARTP, affirme que le but de cette rencontre est, pour les parties représentées, de ‘’se mettre ensemble pour travailler, se comprendre, s’entendre et parler le même langage’’.

‘’En général, le langage des directeurs généraux est soit dicté par les besoins de l’État, soit par les besoins des actionnaires’’, a relevé M. Bodian, soutenant que ‘’la raison d’être de l’ARTP est de réguler au profit des citoyens sénégalais’’.

‘’Mais quand on régule, il faut qu’on parle le même langage’’ avec les opérateurs et les consommateurs, a souligné le président de l’ACA-ARTP, faisant remarquer que ‘’tous les acteurs, les opérateurs et le régulateur, se réunissent pour parler le même langage, sans hiérarchie’’, à l’occasion du panel.

Il assure que ce ‘’partenariat va continuer’’.

Le but de cette rencontre ‘’n’est pas de trouver des solutions immédiates aux insatisfactions’’ qu’il puisse y avoir de part et d’autre, mais d’entreprendre ‘’une démarche d’information, de sensibilisation et d’échange’’, a précisé Samba Mintou Sèye, membre du comité d’organisation du panel et président de l’ACSON.

C’est la raison pour laquelle les deux amicales ont décidé de constituer une ‘’grande amicale des cadres des télécommunications’’, a-t-il dit.

La future organisation va ‘’jouer un rôle d’informateur, d’accompagnateur et d’encadreur, en plus de prévenir les tensions qui peuvent exister’’ dans le secteur, selon M. Sèye.

MFD/SBS/ESF/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE- SOLIDARITE / Ziguinchor : Thérèse Faye Diouf remet 50 millions de francs CFA aux sinistrés du marché de Boucotte

Ziguinchor, 8 déc (APS) – La ministre du Développement communautaire, de la Solidari…