Louga, 8 mai (APS) – Le gouverneur de la région de Louga (nord-ouest), El Hadj Bouya Amar, a demandé, lundi, aux services de l’Etat concernés  de prendre ”toutes les dispositions utiles” pour un bon déroulement du gamou d’Andoulaye dans le département de Kébémer (Louga, nord), le 20 mai prochain.

“Je demande à tous les chefs de service de l’État concernés de prendre toutes les dispositions utiles pour le bon déroulement du gamou d’Andoulaye qui est prévu le 20 mai prochain”, a-t-il déclaré.

S’exprimant lors d’un comité régional de développement (CRD) consacré aux préparatifs de la 102e édition du gamou d’Andoulaye, dans le département de Kébémer, il a souligné que “sur le plan de l’affluence religieuse ou de l’affluence des pèlerins, la cité d’Andoulaye est une grande cité religieuse”.

“C’est pourquoi l’Etat, chaque année, prend toutes les dispositions nécessaires pour le bon déroulement du gamou qui est prévu le 20 mai prochain”, a-t-il expliqué.

Selon lui, les dispositions attendues des services de l’Etat concernent la sécurité, l’approvisionnement en eau potable, la fourniture de l’électricité, mais aussi divers autres services se rapportant à l’hygiène, l’assainissement, le nettoiement, etc.

Il a insisté sur “la nécessité du suivi des engagements pris par les différents services de l’Etat concernés pour que l’ensemble des pèlerins, qui quittent les autres localités, puissent arriver en paix, faire leur gamou en paix et répartir en paix”.

“Nous sommes optimistes parce que non seulement tous les services de l’Etat concernés ont répondu présent, [mais ils ont aussi pris] des engagements fermes [chacun dans le secteur qui le concerne], pour le bon déroulement de l’évènement”, a-t-il dit.

Le porte-parole du khalife d’Andoulaye, Serigne Moustapha Dramé, a fait part de sa satisfaction relative aux dispositions prises l’année dernière par les services de l’Etat pour le bon déroulement du gamou.

Au nom du khalife, Mame Abdou Dramé, il est revenu sur certaines doléances de la cité religieuse d’Andoulaye, lesquelles concernent l’amélioration de l’éclairage public, l’extension du réseau électrique, l’augmentation des “branchements sociaux” pour l’approvisionnement en eau potable. Il y a aussi l’installation de points d’eau gratuits le jour du gamou et l’augmentation de la pression du débit de la connexion Internet.

Selon lui, “la cité religieuse d’Andoulaye a une particularité” résidant dans le fait que “c’est l’unique foyer où presque tous les grands guides religieux du pays – notamment Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadj Malick Sy, Ass Malick Camara, Mame Abdou Cissé Borom Djamal – ont passé ensemble trois jours”.

“Nous voulons que cet aspect soit mieux pris en compte par l’Etat pour que la cité religieuse d’Andoulaye puisse bénéficier de tous ces avantages à l’image des autres cités religieuses”, a-t-il fait savoir

DS/BKMTN

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…