Dakar, 5 oct (APS) – La ministre du Pétrole et des Énergies, Sophie Gladima, a annoncé, jeudi, à Dakar, l’élaboration d’un programme d’électrification, dans le cadre du Millenium Challenge Corporation des États-Unis d’Amérique, pour un financement global de 374 milliards de francs CFA (600 millions de dollars US).

‘’Le compact d’électricité du Millenium Challenge Corporation comprend un don d’investissement de 343 milliards 107 millions de francs CFA (550 millions de dollars US) du gouvernement des États-Unis’’, a-t-elle dit.

Selon Sophie Gladima, le Sénégal va apporter une ‘’contribution supplémentaire’’ de près de 31 milliards 191 millions de francs CFA (50 millions de dollars US).

La ministre du Pétrole et des Énergies a annoncé ce programme d’électrification lors de la cérémonie d’ouverture d’un atelier consacré à la deuxième revue de la ‘’feuille de route’’ de l’électricité du Sénégal pour 2022-2023.

‘’Cette revue annuelle de la feuille de route de la stratégie électricité à l’horizon 2035 est l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement et d’échanger notamment sur les grands défis et enjeux du secteur de l’électricité’’, a-t-elle poursuivi.

Une hausse du taux d’accès national à l’électricité 

Au-delà du respect des termes de l’accord signé entre les deux pays, ‘’cette revue constitue une manifestation de la volonté du Sénégal de promouvoir la culture de l’évaluation dans la gestion des programmes’’, a dit Mme Gladima.

Elle explique que la ‘’feuille de route’’ est un ‘’guide pour l’évolution du cadre institutionnel, réglementaire et opérationnel du secteur de l’électricité devant permettre de mesurer les résultats et de consolider les acquis’’, dans le but d’‘’atteindre les importants résultats fixés’’.

Sophie Gladima a assuré les représentants du MCC, une agence d’aide étrangère américaine, de la volonté de l’État du Sénégal d’assurer l’accès de tous ses citoyens à l’électricité d’ici à 2025 et d’avoir une capacité de production de 3.000 mégawatts avant 2035.Le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis au Sénégal, Jonathan Fischer, a exhorté les pouvoirs publics sénégalais à se doter d’un organe de régulation ‘’fort et autonome’’ du secteur de l’électricité.

Il a souhaité une ‘’participation plus accrue’’ du secteur privé dans ce secteur et ‘’le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles’’ du pays.

Le directeur général du MCA-Sénégal, l’instance bilatérale réunissant le MCC et l’État sénégalais, Oumar Diop, s’est réjoui des résultats obtenus dans le cadre de ce programme.

Il y a un ‘’relèvement du taux d’accès national à l’électricité évalué à 85,5 % en 2022, dont 97 % en milieu urbain et 60 % en milieu rural’’, a-t-il reconnu.

CS/SMD/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…