Keur Balla (Mbour), 2 nov (APS) – L’autoroute reliant les villes de Mbour (ouest) et de Kaolack (centre) pourra être livrée en décembre 2025, malgré la rupture des stocks de ciment et de basalte du constructeur, a assuré, mercredi, le directeur des autoroutes et des partenariats public-privé à l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute), Bocar Malick Mbow.

La construction de cette route de 99 kilomètres a démarré en mars 2022 et doit durer quarante-cinq mois, raison pour laquelle la mise en service est prévue en décembre 2025, a dit M. Mbow à l’occasion de la tournée économique qu’effectue le Premier ministre, Amadou Ba, dans la région de Thiès, depuis samedi.

Cinquante pour cent des travaux ont été effectués, selon lui.

‘’Nous avons des difficultés en matière d’approvisionnement en ciment et en basalte’’, a signalé Bocar Malick Mbow, assurant que l’entreprise chargée des travaux a installé trois bases à Thiadiaye (ouest), Fatick (centre) et Kaolack, chacune d’elles s’occupant d’une partie de l’ouvrage.

Le constructeur de cette autoroute a besoin de 8.000 tonnes de ciment par mois, mais elle a des difficultés d’en trouver 2.000 auprès des cimentiers du pays, selon M. Mbow.

Concernant le basalte, les besoins sont estimés à 60.000 mètres cubes par mois, mais l’entreprise chargée des travaux n’en trouve que le tiers.

La ‘’dérogation’’ de disposer de sa propre carrière de basalte peut lui être accordée, selon le ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports terrestres, Mansour Faye.

Concernant le ciment, il est possible de recourir aux importations, selon M. Faye.

‘’Nous avons trois cimenteries qui exportent beaucoup vers la sous-région, ce qui est déjà une excellente chose’’, a rappelé le Premier ministre, annonçant une rencontre entre lui et les cimentiers, dans le but de ‘’sécuriser’’ les approvisionnements des entreprises du bâtiment et des travaux publics travaillant pour l’État.

Les ‘’récurrentes’’ pénuries de basalte seront étudiées avec le ministre des Mines et de la Géologie, selon Amadou Ba.

L’autoroute a généré ‘’près de 2.000 emplois permanents locaux’’, a signalé Mamadou Ndao, le secrétaire général de l’Ageroute.

Selon lui, 82 ouvriers travaillent à temps plein sur le chantier situé près de Keur Balla, dans la commune de Malicounda, première étape de la visite du Premier ministre sur ce chantier.

Un tronçon de 10 kilomètres, l’un des trois prévus entre Mbour et Thiadiaye (ouest), soit 21 kilomètres, a été bitumé, selon l’Ageroute.

L’autoroute sera dotée d’un péage ‘’beaucoup plus équitable’’, a dit Bocar Malick Mbow, assurant que cela fera payer aux usagers des tarifs en fonction de la distance parcourue et du type de véhicule.

Des échangeurs seront construits à Mbour, Thiadiaye, Gandiaye (centre) et Kaolack.

L’entreprise chargée des travaux s’apprête à envoyer un deuxième groupe de 15 étudiants en Chine, pour une formation, la première cohorte de la même taille étant rentrée récemment de ce pays d’Asie.

Le projet de cette autoroute, d’un financement de 738 millions d’euros, environ 484 milliards de francs CFA, a été modifié pour intégrer une voie de contournement au nord de Kaolack. Mais le coût de l’infrastructure est resté intact, selon l’Ageroute.

La voie de contournement de Kaolack va déboucher sur Maka Kahone, un village situé sur la route reliant les villes de Kaolack et de Kaffrine (centre).

L’autoroute en construction va traverser la ville de Kaolack en quatre voies.

Lorsqu’elle sera mise en service, ‘’les recettes seront reversées à l’État du Sénégal, propriétaire de l’ouvrage’’, a expliqué Bocar Malick Mbow, affirmant que la construction de l’infrastructure est assurée par Exim Bank, une banque américaine, et l’État du Sénégal.

‘’Nous ne sommes pas dans une concession, nous sommes plutôt dans une délégation de prestation de service public […] L’État choisit un prestataire de services à qui il confie l’exploitation, moyennant une rémunération et suivant un cahier des charges’’, a-t-il précisé.

Amadou Ba a visité aussi le chantier de la route Sandiara-Khombole, qui passe par Ndiaganiao (ouest).

Les routes reliant Nguékokh (ouest), Tassette et Ndiaganiao seront construits dans le même programme gouvernemental, pour une durée de vingt-quatre mois, selon l’Ageroute.

ADI/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…