Dakar, 14 nov (APS) – La Délégation rapide à l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes (DER/FJ) a lancé, mardi, à Dakar, les activités de son ‘’Club USAID 4 entrepreneurs’’, pour aider à la créativité des étudiants poursuivant un parcours académique ou inscrits dans les écoles de formation.

Il s’agira de leur donner les outils leur permettant de bien comprendre l’entrepreneuriat. ‘’Nous voulons faire comprendre aux jeunes qu’ils peuvent commencer à entreprendre, même s’ils sont encore des étudiants’’, a expliqué Dieynaba Seydou Thiam Ka, cheffe du projet USAID Entreprenariat et investissement.

Le ‘’Club USAID 4 entrepreneurs’’ de la DER/FJ bénéficie du soutien de l’USAID, l’Agence des États-Unis d’Amérique pour le développement international.

La Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes veut, par cette initiative, ‘’créer sept clubs USAID 4 entrepreneurs’’ dans le pays, dans le but d’atteindre leur cible, toutes les 14 régions sénégalaises.

‘’Cinquante projets […] seront sélectionnés, encadrés et financés par des partenaires’’, a assuré Mme Ka, estimant que c’est une ‘’belle opportunité’’ offerte aux étudiants.

Le but de cette initiative est de ‘’célébrer la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise […] Nous comptons encadrer les étudiants avec une offre de services non financiers et une offre de services financiers’’, a promis Cheikh Bara Seck, conseiller technique à la DER/FJ et directeur de la promotion de l’entrepreneuriat.

‘’Nous essayerons, avec l’aide de nos partenaires, d’aider à l’immersion des étudiants par des visites auprès des entreprises. Nous allons essayer de faire en sorte que nos offres puissent profiter aux jeunes’’, a-t-il dit.

‘’Stimuler l’entrepreneuriat’’

Karim Sy, le fondateur de Jokkolabs, un partenaire de la DER/FJ, confirme que le ‘’Club USAID 4 entrepreneurs’’ cherche à ‘’stimuler l’entrepreneuriat’’, ce qui, à ses yeux, ‘’est possible si les jeunes comprennent qu’il y a des opportunités et se les approprient pour transformer leurs idées en succès’’.

‘’J’ai une petite expérience dans le domaine de l’entrepreneuriat. Au début, j’étais très dubitatif à l’idée de venir ici. Je me disais que ça n’allait être que de la théorie, mais je me rends compte qu’on quitte la théorie pour entre dans la pratique’’, a dit Owanwiri Kabi Ryan, un étudiant en management.

Ce ressortissant gabonais, propriétaire d’une marque de vêtements et d’une société de production audiovisuelle, juge le club des entrepreneurs de la DER/FJ ‘’très enrichissant’’.

‘’Je n’ai pas encore élaboré un projet. Je m’apprête à le faire mais il y a des obstacles liés au financement’’, s’inquiète Awa Mbaye, une étudiante en management également.

‘’Je suis là parce que ce club des entrepreneurs peut me donner plus d’expérience et me mettre en contact avec des entrepreneurs qui ont déjà acquis une certaine expérience’’, espère-t-elle.

MFD/ESF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITES- FISCALITE / Plaidoyer pour une fiscalité locale au profit des départements

Saly, 11 déc (APS) – Le président de l’association des départements du Sénégal…