Dakar, 27 juil (APS) – La deuxième édition du Festival international de littérature de Dakar (Filid), qui a démarré mercredi, au grand théâtre national, se veut un espace de réflexion et de partage autour du patrimoine littéraire africain, a indiqué son directeur, l’écrivain et éditeur Abdoulaye Fodé Ndione.

‘’Le Festival international de littérature de Dakar est à sa deuxième édition et se veut un lieu de partage où les hommes et les femmes de culture s’interpellent pour des lendemains meilleurs’’, a -t-il déclaré devant un parterre d’invités, parmi lesquels figurent de nombreux écrivains venus du Mali, du Togo, de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, etc.

La cérémonie a été présidée par le directeur du livre et de la lecture, Ibrahima Lo, en présence de nombreux écrivains sénégalais.

La question du patrimoine littéraire africain, thème choisi cette année, va permettre de réfléchir en profondeur sur ce sujet à propos duquel il y a selon Abdoulaye Fodé Ndione un constat ‘’préoccupant’’.

‘’Le patrimoine littéraire africain est englobant pour nous permettre de faire un arrêt, une consultation avant de nous replonger dans notre quête constante. (…). La question du l’archivage n’est pas du tout matérielle, parce que dans nos pays, la patrimonialisation reste longtemps sur les chemins de projet’’, déplore-t-il.

Durant quatre jours (du 26 au 29 juillet) se tiendront des tables rondes, des échanges thématiques. Ces cadres permettront aux écrivains parmi lesquels le Français d’origine togolaise Sami Tchak, les Ivoiriennes Wéré Wéré Linking et Tanella Boni, ou encore le Mauritanien Mbarek Beyrouk et le Malien Chab Touré de réfléchir autour du thème ‘’Patrimoine littéraire et écritures contemporaines’’.

‘’Notre patrimoine littéraire est en perpétuelle construction’’, a rappelé le professeur Abdoulaye Racine Senghor, qui a introduit la leçon inaugurale de ce 2e Filid

Lors de son ouverture, la deuxième édition du Festival international de littérature de Dakar a révélé les nominés dans les différents prix mis en jeu. Pour le ‘’Prix international Cheikh Hamidou Kane du Roman’’, ‘’Des vies et des hommes’’ de Annie Serret (France), ‘’Sarah’’ de Mbarek Beyrouk (Mauritanie) et ‘’Le continent du tout et du presque rien’’ de Sami Tchak (France/Togo) sont les œuvres retenues pour la finale.

Pour le ‘’Prix Abdoulaye Racine Senghor du roman sénégalais’’, les nominés sont ‘’Calèche d’une demoiselle’’ de Tabara Niang, ‘’L’Odyssé des oubliés’’ de Khalil Diallo et ‘’Ethiou’’ de Pedre Joe.

Selon l’un des membres du jury, l’écrivain Djibril Diallo Falémé, les lauréats seront connus samedi lors de la clôture du festival à l’Institut français de Dakar. Les nominés du ‘’Prix de la poésie Annette Mbaye D’Erneville’’ n’ont pas été révélés en raison de l’absence du jury.

FKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-AVIATION / UEMOA : de nouveaux textes législatifs et réglementaires pour renforcer la sécurité et la sûreté de l’aviation civile

Dakar, 13 juil (APS) – Les ministres chargés de l’aviation civile des Etats de l’Uni…