Louga, 27 juil (APS) – Vingt-deux corps de victimes de l’accident de la circulation survenu mercredi matin, à hauteur du village Diélerlou Sylla (Louga, nord), ont été identifiés et certains parmi remis aux parents, a indiqué, jeudi, le directeur régional de la santé de Louga, Cheikh Saliou Senghor.

“Ce matin, vingt-deux corps de victimes de l’accident de Diélerlou ont été identifiés et certains de ces corps ont été [récupérés] par des parents qui ont déjà procédé à leur inhumation”, a-t-il déclaré.

S’exprimant à l’issue d’une visite à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga, Cheikh Saliou Senghor a souligné qu’il était venu, en rapport avec les autorités locales, s’enquérir de l’évolution, “en vue de pouvoir rendre compte fidèlement aux autorités”.

“Mais, le constat d’abord par rapport à la gestion des corps sans vie est qu’il y a eu une évolution. (…) hier, à 21 heures, on était à dix corps qui ont été identifiés, alors que ce matin, il y a vingt-deux corps qui ont été identifiés”, a-t-il ajouté.

Il précise que “parmi ces vingt-deux corps”, 11 avaient été gardés dans quatre mosquées de Louga. Il signale qu'”il ne reste plus que cinq corps au niveau de la morgue de l’hôpital et de celles des mosquées”.

Il informe que “l’ensemble des patients [blessés] ont été stabilisées”, ajoutant : “Hier, lorsqu’on faisait le point au niveau de la chirurgie, il y avait quatre patients, et les deux sont sortis et hospitalisés au niveau du service de surveillance parce que leur état est stable”.

Il a indiqué que parmi 11 blessés qui avaient été évacués à l’hôpital de Saint-Louis, huit ont été ramenés ce jeudi à Louga. Ils avaient juste été évacués pour les besoins d’un scanner, a-t-il expliqué.  De fait, “il ne reste plus que deux patients au niveau de cet hôpital [de Louga]”.

“Heureusement, jusqu’à ce jour, à 10 heures, on n’a pas enregistré de nouveau décès, et les patients sont stables”, s’est-il réjoui. C’est la preuve selon lui qu’’’il y a une bonne gestion de l’évolution de la gestion de ces cas-là’’.

Un accident de la circulation survenu mercredi matin a fait 23 morts et une cinquantaine de blessés, a déclaré à l’APS le préfet de Louga (nord), Ndèye Nguénar Mbodj.

L’accident a eu lieu à Diélerlou à quelques kilomètres de la ville de Louga (nord), vers les coups de 7 heures.

Le bus de 72 places qui transportait des dizaines de passagers, a heurté un arbre.

Le choc a provoqué 22 morts sur le coup, une troisième personne a succombé à ses blessures juste après son transfèrement au centre régional hospitalier Amadou Sakhir Mbaye.

Il s’agit d’un véhicule de transport communément appelé “Horaire” qui venait de Dioudé Diabé, un village de l’île à Morphil dans le département de Podor dans la région de Saint-Louis (nor

DS/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Agropole Sud: la BAD et la BID satisfaites de l’accélération de la mise en œuvre du projet (communiqué)

Ziguinchor, 21 mai (APS) – La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque i…