De l’envoyé spécial de l’APS, Abdoulaye Diallo

Richard-Toll, 23 oct (APS) – Des agriculteurs et des éleveurs du département de Dagana (nord) ont fait part au Premier ministre de leurs difficultés, à l’occasion de la visite de plusieurs jours (19-22 octobre) qu’Amadou Ba a effectuée dans la zone.

Abdoulaye Dieng, parlant au nom des professionnels de la filière tomate, a remercié le gouvernement pour les efforts fournis au profit des quelque 15.000 producteurs locaux.

Il a ensuite demandé au Premier ministre de subventionner de 20 francs CFA le kilo de tomates vendu par les agriculteurs aux commerçants à 60 francs.

Le représentant de la filière oignon s’est également réjoui des mesures prises par le gouvernement pour faciliter l’écoulement de la production, tout en demandant aux pouvoirs publics d’aider les agriculteurs à accéder davantage à la terre pour la mettre en valeur.

‘’La plupart des producteurs d’oignon louent des surfaces arables, ce qui réduit notre capacité de production’’, a-t-il dit.

Les producteurs d’oignon souhaitent aussi que des magasins de stockage des récoltes soient installés dans la zone du fleuve Sénégal et qu’ils aient accès au crédit bancaire pour financer leurs activités.

Une représentante des femmes a fait part au Premier ministre de difficultés d’accès aux financements et a réclamé du matériel agricole au profit des agricultrices de Dagana notamment.

Un porte-parole des jeunes a demandé au chef du gouvernement d’octroyer 5.000 hectares à la jeunesse du département de Dagana, pour qu’elle puisse se lancer dans l’agriculture et beaucoup produire.

Il a dénoncé ‘’la concurrence déloyale’’ menée par de grandes entreprises agricoles étrangères intervenant dans la zone, aux dépens des agriculteurs locaux.

Un représentant des éleveurs souhaite la vulgarisation des cultures fourragères dans la zone. Ils souhaitent formés à la production des fourrages pour être plus performants, a-t-il dit à Amadou Ba.

Le directeur général de la SAED, la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal, Aboubacry Sow, a parlé au chef du gouvernement des difficultés de la filière riz en insistant sur les ravages causés par les oiseaux granivores.

Une plante poussant le long du fleuve attire ces oiseaux nuisibles aux cultures de riz, selon M. Sow, qui s’est réjoui de la détermination des jeunes agriculteurs de la zone. Il souhaite qu’ils aient davantage accès à la terre.

ABD/ESF/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE- SOLIDARITE / Ziguinchor : Thérèse Faye Diouf remet 50 millions de francs CFA aux sinistrés du marché de Boucotte

Ziguinchor, 8 déc (APS) – La ministre du Développement communautaire, de la Solidari…