Dakar, 22 août (APS) – Le projet du Bus rapid transit (BRT) a enregistré des pertes estimées à plus de 5 milliards de francs CFA lors des scènes de violence à Dakar, consécutives à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko, a déclaré mardi, le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Thierno Birahim Aw dont la structure est chargée de l’exécution des travaux.

“Naturellement, les impacts des manifestations sont très lourds. Ils sont estimés à plus de 5 milliards de FCFA”, a-t-il dit, en procédant au lancement des tests statiques du BRT dont la livraison est prévue en fin d’année.

Des actes de vandalisme ont été perpétrés à Dakar notamment et dans d’autres villes de l’intérieur à la suite de la condamnation du leader de l’ex parti Pastef et maire de Ziguinchor (sud) à deux ans de prison pour corruption de la jeunesse dans le procès l’opposant à l’ex-masseuse, Adji Sarr.

Quelque dix-neuf des vingt-trois stations du BRT ont été saccagées, ainsi que l’éclairage public, l’aménagement paysager dans les quartiers comme Liberté 6, Petersen, Guédiawaye, Parcelles-assainies, a détaillé le Directeur général du CETUD.

“Les casses ont été lourdes mais notre détermination est aussi forte pour livrer aux Sénégalais le service de transport qu’ils doivent avoir et qu’ils espèrent en fin d’année”, a fait valoir M. Aw, insistant sur des “pertes énormes”.

Le Directeur général du CETUD s’est toutefois félicité du niveau d’avancement très “satisfaisant” des travaux d’infrastructures, avec un taux d’exécution de plus de 85%.

Plus de 70% des bus sont déjà à Dakar (…) le parc sera complet d’ici le mois de novembre prochain”, a-t-il assuré,  notant que le BRT va permettre de transporter “plus de 300 mille voyageurs par jour”.

Thierno Birahim Aw a insisté sur la nécessité de répondre à la “décongestion de Dakar de manière efficace en  privilégiant les transports capacitaires (…) qui contribuent à l’équité sociale”.

“Je puis vous assurer que cette réalisation est bonne et généreuse. C’est une réalisation qui va fortement impacter la mobilité dans Dakar”, s’est félicité le gouverneur de Dakar. Al Hassan Sall, a aussi invité les populations à “s’approprier” de cette infrastructure, tout en libérant les emprises sur les couloirs du BRT.

“La qualité de l’ouvrage me pousse à appeler les populations à le préserver, à en prendre soin et à faire en sorte que les tests se passent dans les délais afin que l’ouvrage puisse être livré dans les délais requis”, a martelé Al Hassane Sall.

Financé par la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement et le Fonds vert mondial pour le climat, le coût global du BRT est estimé à trente milliards de francs CFA, selon les autorités sénégalaises qui font valoir un BRT “100% électrique et alimenté à l’énergie solaire”.

CS/ASB/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-EQUIPEMENT / District sanitaire de Bignona: le médecin chef sollicite l’acquisition d’une radiographie numérique

Bignona, 25 juil, (APS)- Le médecin chef du district sanitaire de Bignona, Dr Mamadou Lami…