Bissine, 15 sept (APS) – L’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC) en partenariat avec l’association “Ziguinchor assistance médicale (ZAM)” a organisé, jeudi, une caravane médicale au profit des populations déplacées des localités de Bissine et de Nyassia.

”Cette caravane est organisée pour faire bénéficier aux populations déplacées de Bissine et de Nyassia des soins médicaux gratuits”, a expliqué à des journalistes le directeur général de l’ANRA, Ansou Sané, en présence du sous-préfet de Nyassia, Maguette Ndiaye.

Ces populations, a-t-il ajouté, “ont entamé une dynamique de retour depuis 2012 à la suite de l’accalmie que nous avons notée en Casamance”.

”Cette accalmie a été renforcée par des opérations de sécurisation menée par des forces de défense et de sécurité. Cette forte dynamique de retour ne doit pas cacher les nombreuses difficultés auxquelles les populations sont confrontées. Et parmi ces difficultés, il y a l’énorme problème lié à la prise en charge sanitaire de ces populations”, a dit Ansou Sané.

Selon lui, “ces populations ont l’habitude de reléguer au second plan la prise en charge sanitaire en raison de la précarité et de la vulnérabilité dans lesquelles elles vivent”.

“C’est la raison pour laquelle nous avons pensé qu’à travers ce partenariat avec ZAM, nous pouvons contribuer à prendre en charge ces préoccupations sociales pour ces populations en leur offrant cette consultation gratuite suivi d’un don de médicaments”, a encore expliqué M. Sané.

Il a promis que l’agence va cibler chaque année des populations déplacées pour offrir cette assistance médicale.

Pour le président de l’association “Ziguinchor assistance médicale”, Lamine Badji, cette caravane ”permet de donner des soins gratuits et de faire le suivi”. Il a rappelé que son association oeuvre depuis 20 ans dans le domaine sanitaire.

”Cete journée consiste à accompagner les personnes de retour. La santé est un intrant important dans le développement économique. Nous saluons cette initiative”, a réagi le sous-préfet de Nyassia, Maguette Ndiaye.

Selon lui, “l’Etat a travers ses projets et programmes a permis aujourd’hui aux populations de Bissine de bénéficier d’une école élémentaire et d’un poste de santé”.

MNF/OID

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-ENVIRONNEMENT / L’orpaillage a un impact négatif sur la Falémé et les populations riveraines (OMVS)

Saly, 19 juil (APS) – L’orpaillage non-réglementé a des conséquences dévastatrices s…