Dakar, 21 nov (APS) – Les journées nationales de la géomatique, ouvertes mardi à Dakar, marquent une nouvelle phase dans la mise en œuvre du Plan national de géomatique, a indiqué mardi le directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), Mamadou Djigo.

‘’Cet événement marque une nouvelle phase dans la mise en œuvre du Plan national de géomatique’’, a-t-il dit lors de l’ouverture de ces journées prévues sur deux jours.

 »La présentation des conclusions issues de ce plan et le lancement du projet +Seen-Suuf+ spatial, principal motif de ces journées, offre aussi une opportunité exceptionnelle d’assurer la consolidation et le renforcement de l’infrastructure géospatiale », a-t-il ajouté. Ces journées ont également pour but une évaluation approfondie du diagnostic de base du plan et de son alignement avec les politiques publiques, son impact social et économique, mais aussi son plan d’action nationale, a-t-il encore dit.

Il a affirmé que l’acceptation de ce plan permettra d’amorcer radicalement le second virage pour doter le Sénégal d’un écosystème performant, capable de relever le défi de la transformation digitale dans la gestion de ressources naturelles, grâce à l’utilisation de l’information géomatique.

Mamadou Djigo a indiqué que ‘’le parachèvement de cette initiative ouvrira des nouvelles perspectives entre les acteurs de l’écosystème de la géomatique et même au-delà’’.

L’ambassadrice de la France au Sénégal, Christine Fages, estime que ce secteur demeure hautement stratégique pour répondre aux nombreux défis des sociétés et particulièrement des objectifs de développement durable (ODD).

Le secteur spatial, a-t-elle indiqué, demeure ‘’en plein expansion et ouvre de multitudes champs d’application’’.

‘’A cette date, a-t-elle renseigné,  on estime qu’il y ait environ 7500 satellites en orbite autour de la terre en progression constante’’. Ce dynamisme prend toute sa signification avec l’augmentation d’environ 1300  satellites en 2020 , soit le double de l’année 2019, a-t-elle ajouté, estimant que cette réalité  conduit à l’émergence de nombreux débats sur la gouvernance de l’espace pour laquelle la coopération internationale est essentielle, afin d’assurer une utilisation sure et durable.

Organisées  par le Groupe interinstitutionnel de concertation et de coordination en géomatique (GICC), en collaboration avec le Projet Cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF), l’Ambassade de France, et le Fonds Trust coréen de la Banque mondiale, ces journées ont pour thème :  »Le géospatial au service des territoires, de l’entrepreneuriat et de l’innovation ».

Les journées nationales de la géomatique seront aussi l’occasion de mettre en lumière les dernières avancées et innovations dans ce secteur au Sénégal, selon les organisateurs. Elles ont enregistré la participation de plusieurs experts et chercheurs.

AMN/AB/MTN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Présidentielle du 25 février prochain : un projet de décret portant convocation des électeurs adopté en Conseil des ministres

Dakar, 29 nov (APS) – Le gouvernement a adopté, lors du Conseil des ministres de ce mercre…