Dakar, 30 oct (APS) – Mamadou Seck, manager du bureau Afrique de l’Ouest du think tank Natural ressources gouvernance institute (NRGI) a plaidé, mardi, pour une réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur pétrolier et gazier.

”15 à 20% des émissions mondiales proviennent de la production, du traitement et du transport du pétrole et gaz. La moitié de ces émissions sont du méthane (gaz composé de molécules de quatre atomes d’hydrogène et d’un atome de carbone)  qui a un impact local sur la santé et l’environnement’’, a-t-il dit.

Mamadou Seck prenait part à une discussion sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur pétrolier et gazier.

Il a appelé à ‘’développer un militantisme autour des émissions dans le secteur du pétrole et du gaz au moment où le monde est confronté’’ aux conséquences de ces émissions.

‘’Il nous faut réduire cet élan d’émissions du gaz et du pétrole parce que les défis sont énormes’’, a plaidé M. Seck.

Pour sa part, Yakhya Badiane, agent du ministère du Pétrole et des Energies, a défendu l’impératif pour les pays les plus émetteurs de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur pétrolier et gazier.

Il a rappelé les mesures enclenchées par le gouvernement sénégalais dans ce sens avec le code minier de 2019.

Selon lui,  ‘’le Sénégal a conclu un partenariat pour assurer une transition énergétique juste visant à augmenter la production énergétique à partir de sources renouvelables’’.

Des intervenants ont recommandé de renforcer le cadre réglementaire pour soutenir la réduction des émissions du pétrole et du gaz à l’aune de l’exploitation de ces ressources.

NSS/OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…