Tambacounda, 21 oct (APS) – Les artisans sénégalais ont besoin de s’équiper davantage pour être compétitifs, a indiqué le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat (APDA), Papa Hamady Ndao, rappelant qu’une des missions de la structure qu’il dirige est d’aider les acteurs du secteur à conquérir plus de marchés, y compris à l’international.

“Les artisans produisent des produits de bonne qualité, mais souvent, c’est l’écoulement qui fait défaut. Une partie de notre mission est d’ouvrir des marchés nationaux ou internationaux aux artisans”, a-t-il dit, vendredi, à Tambacounda (est), où il était arrivé dans le cadre d’une tournée dans les régions.

Cette tournée nationale intitulée “Suñu artisanat, Suñu koom koom”, a déjà conduit le directeur général de l’APDA dans les régions de Matam, Louga, Saint-Louis, Thiès, Kaffrine, Kaolack, Diourbel, Fatick et Kédougou.

Dans la capitale orientale du Sénégal, Papa Hamady Ndao a exhorté les artisans à bien s’équiper pour la qualité de leur travail, et les populations à consommer davantage de produits artisanaux locaux.

Il a aussi rencontré plusieurs autorités administratives et politiques, en plus des maîtres artisans de la région.

“Nous avons sensibilisé les populations sénégalaises, et puisque notre mission ne se résume pas seulement à faire la promotion de l’artisanat sénégalais à l’extérieur du pays, il a fallu donc convaincre d’abord les Sénégalais, à consommer local”, a-t-il dit.

Il considère que c’est là “une manière aussi d’accompagner les Chambres de métiers et les artisans, une manière d’être à leurs côtés, surtout au sortir de la COVID, où nous avons constaté que les artisans étaient très affectés”.

En marge de sa tournée à Tambacounda, Papa Hamady Ndao a remis quatre bons d’équipement d’une valeur de 20 millions de franc CFA à des coopératives d’artisans, pour leur permettre, dit-il, de “relever leur niveau d’équipement”.

Les produits artisanaux du Sénégal sont de “bonne qualité”, mais les artisans restent confrontés à un problème d’écoulement de leur production, a-t-il souligné, ajoutant qu’une partie de la mission dévolue à l’APDA “est d’ouvrir des marchés nationaux ou internationaux aux artisans”.

S’exprimant sur l’état du village artisanal de Tambacounda, il a souligné la nécessité de réfectionner cette infrastructure pour qu’elle puisse être à niveau du secteur de l’artisanat de cette région orientale du Sénégal.

BT/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE-SOCIAL / Adduction d’eau potable : 50 branchements sociaux pour des ménages pauvres de Louga  

Louga, 20 juil (APS) – Le président du collectif des Lougatois pour l’entre-ai…