Dakar, 5 oct (APS) – La France va débuter cette semaine le désengagement de ses militaires et de ses moyens militaires présents au Niger en application de la décision du président de la République française, Emmanuel Macron, a appris l’APS de son ministère des Armées, jeudi.

‘’Le désengagement effectif débute cette semaine. Cette manœuvre doit permettre le retour de l’ensemble des militaires avant la fin de l’année’’, indique-t-il dans un communiqué publié sur sa page officielle.

Cette mesure fait suite à la décision du président Macron de rapatrier les forces françaises en raison de la fin de la coopération avec ce pays, après le renversement du régime de Mohamed Bazoum, le 26 juillet dernier, explique la même source.

Il est prévu le rapatriement des militaires français et des moyens militaires français déployés dans le pays.

‘’La coordination avec les armées nigériennes étant essentielle à la réussite de cette manœuvre, toutes les dispositions ont été prises pour que les mouvements se déroulent en bon ordre et en sécurité’’, souligne le communiqué.

Ce jeudi déjà, 400 soldats actuellement déployés à Ouallam, le long de la frontière malo-nigérienne dans le cadre de l’opération Almahaou avec les forces armées nigériennes pour sécuriser le Liptako nigérien, ont quitté les lieux, rapporte le site de Radio France internationale (RFI).

FD/SBS/ASG

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ASIE-MEDIAS / L’APS et l’AZERTAC, son homologue d’Azerbaïdjan, signent un accord de partenariat

Susha, 22 juil (APS) – L’Agence de presse sénégalaise (APS) et l’Agence d’informatio…