Saint-Louis, 16 mai (APS) – Le Festival international de Jazz de Saint-Louis (nord) dont la 32ème édition démarre, ce jeudi, a enregistré depuis son lancement en 1992 la participation de plus de 250 musiciens dont le Camerounais Manu Dibango, les Américains Lucky Peterson, Randy Weston et Marcus Miller, les Sénégalais Youssou Ndour, Baba Maal, Cheikh Lo, Hervé Samb, entre autres, qui ont contribué à construire sa réputation, a appris l’APS auprès de l’Association Saint-Louis jazz, organisatrice de l’évènement.

‘’Le Festival international de Jazz de Saint-Louis est une manifestation désormais inscrite au catalogue des plus grands festivals du monde’’, déclarent les initiateurs de cette manifestation bien visible dans l’agenda culturel national depuis plusieurs années.

Parmi ces artistes de renoms qui ont foulé la scène de la Place Faidherbe devenu aujourd’hui place Baya Ndar, il y a le saxophoniste camerounais Manu Dibango décédé en mars 2020 et dont la première participation au Saint-Louis jazz remonte à plus de vingt-sept ans.

A l’affiche de la 20ème édition en 2012, Manu Dibango avait exprimé tout son regret de ne pas pouvoir être à Saint-Louis pour la seconde fois considérant le Sénégal comme sa seconde patrie.

Le comité d’organisation de l’époque avait expliqué son absence par un problème de cachet soulevant ainsi une vive polémique.

Le bluesman américain Lucky Peterson décédé en 2020 et son compatriote pianiste et compositeur Randy Weston mort en 2018, fan du savant sénégalais Cheikh Anta Diop, ont eux aussi marqué le festival, selon les initiateurs qui se rappellent de leur passage.

Lucky Peterson, révèlent ils, a participé dès les premières éditions, mais aussi en 2014 et 2017 où il a partagé le programme de la 25e édition avec Lisa Simone – fille de Nina Simone et chanteur et guitariste congolais Lokua Kanza, les Sénégalais Baaba Maal et Cheikh Lô.

Le pianiste de jazz sud-africain Abdullah Ibrahim, l’Afro-américain Marcus Muller, le saxophoniste américain Pharoah Sanders, chef d’orchestre et trompettiste américain Jerry Gonzales, auteur-compositeur sénégalais Youssou Ndour ex ministre de la Culture et du Tourisme du Sénégal, la diva Aminata Fall, le guitariste, chanteur et compositeur brésilien Gilberto Gil ancien ministre de la Culture du Brésil ont par leur participation construit la légende du Saint-Louis jazz.

Parmi ces grands noms de la musique mondiale qui ont joué sur la scène du festival Saint-Louis jazz, il faut ajouter la chanteuse américaine Liz McComb, musicien et le chanteur sénégalais Wasis Diop, les Maliens Ali Farka Touré, Cheikh Tidiane Seck, le jazzman camerounais Richard Bona, le musicien nigérian Femi Kuti, le batteur ivoirien Paco Séry, l’accordéoniste français Richard Galliano, le batteur américain Elvin Jones, l’orchesta Aragon de Cuba, L’orchestra Baobab, Doudou Ndiaye Coumba Rose, entre autres.

La manifestation a aussi accueilli les prodiges de la musique jazz à l’image de Alune Wade, Hervé Samb, Awa Ly, Woz Kaly, etc.

‘’Depuis plus de 30 ans, cet évènement de renommée internationale accueille chaque année des milliers de festivaliers, devenant ainsi un rendez-vous musical incontournable pour les jazzophiles, africains, européens, américains, asiatiques et sénégalais’’, ajoutent les initiateurs.

Le Festival international de Jazz de Saint-Louis, dont la 32e édition s’ouvre ce jeudi jusqu’au lundi prochain, est devenu ‘’l’un des plus importants festivals d’Afrique, en termes d’image, de notoriété, d’affluence mais surtout de régularité’’, insiste l’association Saint-Louis jazz.

Créé en 1992 sous l’impulsion du centre culturel français, du Syndicat d’initiative et de tourisme, de jeunes saint-louisiens passionnés de jazz, Saint-Louis jazz se veut une association à but non lucratif.

Elle vise, entre autres, ‘’la pérennisation et l’animation du Festival international de Jazz de Saint-Louis’’, la promotion des actions culturelles.

CGD/AMD/FKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Ziguinchor : une table ronde sur les obstacles à l’accès des jeunes à la terre

Ziguinchor, 24 mai (APS) – Une table ronde sur les défis auxquels sont confrontés le…