Dakar, 16 mai (APS) – Le président du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF-Les patriotes), Ousmane Sonko, a déclaré, jeudi, que les nouvelles autorités sénégalaises réussiront à ‘’transformer le pays’’ dans le bon sens, faisant allusion à la promesse de rupture systématique promis par le président de la République Bassirou Diomaye Faye.

‘’Nous avons un pays à transformer, et nous le transformons. Cette extraordinaire jeunesse attend beaucoup de nous’’, a-t-il dit montrant du doigt d’étudiants venus l’écouter à un amphithéâtre de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar rempli comme un œuf, où il coanimait une conférence avec Jean-Luc Mélenchon, le leader du parti français de gauche, La France Insoumise (LFI) sur le thème : ‘’Échanges sur l’avenir des relations Afrique-Europe’’.

Le leader des ‘’Insoumis’’ et sa délégation sont arrivés au Sénégal jeudi pour un séjour de quatre jours, à l’invitation du PASTEF (pouvoir).

Le leader de PASTEF a rappelé le ‘’travail intense [qui] est en train d’être mené depuis un peu plus d’un mois’’ par les nouvelles autorités issues du scrutin présidentiel du 24 mars dernier.

La coalition ”Diomaye Président”, dont ce parti d’opposition est membre fondateur, a remporté au premier tour la dernière élection présidentielle sénégalaise avec 54% des suffrages.

‘’Il ne en sera ainsi dans l’accomplissement de la mission que nous a confiée le peuple sénégalais durant tout notre mandat’’, a ainsi promis M. Sonko, nommé Premier ministre après l’installation du président Faye, le 2 avril dernier.

Il a ajouté que les nouvelles autorités, sous l’impulsion du président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, se donneront les moyens d’atteindre les objectifs d’un ‘‘développement inclusif ‘’dans un Sénégal prospère et une Afrique en progrès’’. ‘’Rien ne nous sera impossible dans l’atteinte de nos objectifs’’, a-t-il promis.

Selon lui, ‘’le plus difficile n’est pas d’avoir un programme avec des axes pour annoncer de futures réalisations dans l’agriculture, l’industrie, la fourniture de biens et services de première nécessité’’.

‘’Le plus difficile et d’aller chercher les moyens là où il sont ; et nos moyens sont énormes, mais nous échappent. Nou allons les chercher là où ils sont’’, a lancé Ousmane Sonko

Evoquant brièvement la question de la la monnaie et des réformes à engager la concernant, le fiscaliste et inspecteur des Impôts a souligné que ‘’la monnaie, tout autant que l’impôt, est un puissant levier économique et un instrument de souveraineté’’. 

Se définissant comme un panafricain mû par la souveraineté du continent, M. Sonko se dit conscient des attentes et des espérances que le changement de régime récemment intervenu au Sénégal ”suscite bien au-delà de nos murs”.

‘’Au-delà d’un pays à transformer, nous avons un continent à inspirer par notre capacité à faire de notre mission une œuvre utile et salutaire’’, a lancé le leader de PASTEF sous les acclamations de la foule.

Au président de LFI, Jean-Luc Mélenchon, qui séjourne au Sénégal jusqu’à samedi à l’invitation du PASTEF, Ousmane Sonko a exprimé sa reconnaissance. ”Au nom de tout le peuple sénégalais, je vous dis merci. Vous êtes l’autre voix de la France que nous avons attendue”, a-t-il dit.

ABB/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE-NECROLOGIE-TEMOIGNAGE / Baba Maal: ”Mansour Seck était l’incarnation du patrimoine des griots du Fuuta Tooro”

Dakar, 30 mai (APS) – Le choriste et guitariste Mansour Seck, décédé mercredi à Dakar, à l…