Dakar, 5 nov (APS) – L’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) annonce avoir lancé avec ”succès”, à Fatick, ”la première alerte” de vague de chaleur, dont l’objectif est de mieux comprendre l’impact de ces phénomènes climatiques extrêmes sur la santé humaine et les activités socio-économiques.

”L’ANACIM, afin de mieux comprendre l’impact des vagues de chaleur au Sénégal sur la santé humaine au Sénégal et les activités socio-économiques des populations, a choisi la région de Fatick comme site pilote’’, lit-on sur son communiqué transmis à l’APS.

Cette ”alerte de vague de chaleur” a été lancée dans la région entre le 01er et le 03 novembre, indique le texte, précisant qu’il a été enregistré, le 2 novembre, à la station météorologique de Fatick ‘’une température de 39.1°C et 97% d’humidité, ce qui présage un indice élevé d’inconfort thermique”.

La même source signale que cette alerte ‘’a été diffusée pour les populations à travers les radios locales (RTS Fatick et Ndef Leng FM)’’.

Elle a été également transmise ‘’à plusieurs plateformes de relais WhatsApp dont 9 groupes comptant 783 membres, au Groupe de travail pluridisciplinaire (GTP) avec 16 membres, et à celui du Comité régional de développement (CRD) comptant 60 membres’’.

Selon l’ANACIM toujours, ”le groupe local Climat-Santé qui comprend 30 membres dont les autorités territoriales de la région médicale, de la Croix Rouge, les communautés de base, le service régional de la météo et d’autres groupes WhatsApp ont reçu cette alerte vague de valeur”.

Elle signale que le gouverneur de la région de Fatick, avait communiqué sur l’alerte, le 2 novembre, lors d’une réunion du Comité régional de développement (CRD).

De son côté, ‘’la brigade régionale des sapeurs-pompiers a informé aux membres du CRD que quatre jeunes filles, élèves du CEM 4, Thierno Mamadou Sall, sont tombées en crise sous la forte chaleur et évacuées à l’hôpital”.

Pour l’ANACIM, ”l’incident noté au CEM 4 met encore une fois en évidence l’impact considérable des phénomènes météo sur la population et leurs secteurs d’activités’’.

Selon elle, ”une forte collaboration avec les parties prenantes pourra faciliter la prise de décision et réduire les risques d’incidents ou de catastrophes d’ordre météorologique’’.

Cette première alerte de vague de chaleur au Sénégal a été organisée par l’ANACIM en partenariat avec  la Direction générale de la santé (DGS), le Centre de suivi écologique (CSE), la Croix Rouge, la Direction de la protection civile (DPC), et le soutien de la NOAA (Météo américaine) ainsi que des autorités administratives et territoriales de la région de Fatick.

L’ANACIM a mis en place en mars 2020 son premier bulletin sur l’occurrence des vagues de chaleur au Sénégal et leurs impacts sur la santé humaine au Sénégal.

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-FORMATION / UGB : remise de diplômes à la 7e promotion de médecine

Saint-Louis, 13 juil (APS) – L’Université Gaston Berger (UGB) a abrité, samedi, une …