Dakar, 9 août (APS) – Des députés membres de la commission santé, de la population, des affaires sociales et de la solidarité de l’Assemblée nationale du Sénégal se sont engagés, mercredi, à porter, avec les parlementaires de la CEDEAO, le plaidoyer en faveur de la détaxation des médicaments pour les maladies tropicales négligées(MTN), a constaté l’APS.

Une douzaine de députés ont pris cet engagement lors d’un atelier initié par l’Alliance nationale des jeunes pour la Santé de la reproduction et la planification familiale (ANJ RS/PF) avec le soutien de Speak Up Africa, laquelle veut favoriser la concertation et la coordination des organisations de la société civile et développer un programme commun de plaidoyer efficace dans la sous-région ouest africaine francophone pour lutter contre les MTN d’ici 2024.

”Nous essayons de sortir de cette situation de maladies négligées pour en faire des maladies considérées”, a déclaré le secrétaire général de l’organisation Environnement-communauté santé et sécurité (ECCOS), Mountaga Dia.

ECCOS est membre de la Coalition des organisations de la société civile pour la lutte contre les maladies tropicales négligées composée pour le moment que de cinq pays notamment le Niger, la Guinée Conakry, le Burkina Faso, le Niger, le Benin et le Sénégal.

Il a invité les parlementaires de la CEDEAO à une meilleure prise en compte, dans les politiques publiques, des maladies tropicales négligées(MTN).

Selon le docteur Mountaga Dia, les MTN pèsent lourdement sur la morbidité mais également sur l’économie pour les plus vulnérables et accroissent ou maintiennent les communautés dans la pauvreté.

La prise en charge de ces pathologies devrait bénéficier, a-t-il dit, d’un accompagnement de l’Etat afin que les communautés puissent disposer des traitements à des coûts supportables.

Il a également souligné la nécessité de subventionner le coût de ces médicaments afin qu’ils soient disponibles à des prix abordables, parlant du vaccin contre la rage et des morsures de serpents.

La députée Sira Ndiaye, présidente de la commission parlementaire Santé a rappelé l’engagement du Sénégal à lutter contre ces maladies MTN ainsi que son adhésion à la feuille de route 2021-2030 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle a également souligné la nécessité d’asseoir une approche multisectorielle impliquant tous les acteurs et veiller à la mobilisation conséquente des ressources domestiques.

Sira Ndiaye a assuré que le plaidoyer sera porté en faveur de l’augmentation des fonds dédiés à la lutte contre les maladies tropicales négligées, lors des prochains débats budgétaires.

Chaque député a signé une déclaration d’engagement en faveur du plaidoyer sur la détaxation des médicaments MTN.

AN/OID/AKS

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL--COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT / Touba se prépare à reboiser 80 000 plants sur 50 kilomètres (ministre)

Touba, 22 juil (APS) – La ville de Touba (centre) se prépare à reboiser près de 80 0…