Dakar, 26 oct (APS) – Des chercheurs appellent à “une synergie d’actions” pour empêcher une velléité de vente de livres de Léopold Sédar Senghor, dans la continuité de l’action des pouvoirs publics sénégalais qui ont dernièrement sauvé des enchères des objets et médailles de valeur reçus par le premier président sénégalais dans le cadre de ses fonctions.

“Nous avons salué la décision de l’Etat du Sénégal de faire annuler cette vente aux enchères des objets du président Léopold Sédar Senghor. Il reste à ce qu’on crée une synergie d’actions avec l’appui des pouvoirs publics pour éliminer toute autre velléité de vente, notamment des livres du président Senghor prévus en janvier prochain”, a souligné l’historien Mouhamadou Moustapha Sow de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

“Il est important que les décideurs saisissent davantage les enjeux mémoriels de ces questions et l’importance politique et scientifique qu’il y a à identifier et à sauvegarder le patrimoine documentaire, archivistique des chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête du pays”, a dit M. Sow, l’un des coordinateurs du volet archives du programme international de recherche sur Senghor.

Il a ajouté : “Dans le cadre de notre groupe de recherche, nous avons cherché à sensibiliser les autorités étatiques notamment au Sénégal afin qu’elles facilitent et accompagnent ce travail consacré au premier président de la République du Sénégal”.

Le programme international de recherche sur Senghor, regroupant des chercheurs présents au Sénégal et en France, envisage la création d’une plateforme sur laquelle seraient mises en ligne les archives du président Senghor, représentant 28 fonds différents et réparties entre trois continents.

L’objectif poursuivi par les chercheurs concernés est de faire en sorte que ces fonds d’archives disparates et dispersés puissent être largement accessibles, ce qui permettrait de les valoriser davantage.

”Il existe ici des fonds d’archives à la Fondation Senghor, au musée des dents de la mer, à l’IFAN [Institut fondamental d’Afrique noire] ou encore aux archives nationales qui pourraient [être numérisés]”, a signalé Mouhamadou Moustapha Sow.

Le Sénégal a acquis, le 23 octobre dernier, 41 objets ayant appartenu à l’ancien président sénégalais, pour 244 000 euros, soit environ 160 millions de francs CFA. Il s’agit de médailles et décorations offertes à Léopold Senghor dans le cadre de ses fonctions, des objets qui devaient être mises en vente la semaine dernière à Caen, en France.

Une mission conduite par le ministre de la Culture et du Patrimoine historique, Aliou Sow, s’était rendue sur place pour négocier avec le commissaire-priseur de cette vente.

FKS/BK/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…