Dakar, 10 mai (APS) – Le taux moyen d’exécution des réformes de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) au Sénégal est de 77,5 % en 2023, contre 74,5 % en 2022, soit une hausse de 3 points, a-t-on appris, vendredi, à Dakar, du ministre sénégalais des Finances et du Budget, Cheikh Diba.

‘’Il est ressorti de cet exercice que le Sénégal a réalisé provisoirement un taux moyen de mise en œuvre des réformes de 77,5 % en 2023, contre 74,5 % en 2022, soit une progression de 3 points’’, a dit M. Diba lors d’une réunion d’évaluation annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA au Sénégal.

‘’Cette amélioration s’explique par les performances enregistrées dans la conduite des réformes au titre de la gouvernance économique et des critères de convergence (+2,5 points), du marché commun (+5,7 points) et, dans une moindre mesure, des réformes sectorielles (+1,1 point)’’, a-t-il précisé en présence du président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, un ancien ministre du Budget du Sénégal.

De la gauche vers la droite, Abdoulaye Diop, le président de la Commission de l’UEMOA, et Cheikh Diba, le ministre des Finances et du Budget 

Ces résultats ont été obtenus ‘’grâce à la contribution des acteurs de l’administration sénégalaise, avec l’appui constant des plus hautes autorités’’, a ajouté Cheikh Diba.

Ils résultent de ‘’la tenue régulière, sous la conduite de la Commission de l’UEMOA, des revues annuelles’’ des politiques de l’organisation communautaire, a poursuivi M. Diba.

Les réunions d’évaluation de l’exécution des politiques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine dans les pays membres permettent non seulement d’‘’évaluer les réussites en matière d’application des réformes’’, mais aussi d’‘’identifier les mesures à prendre pour consolider et améliorer les performances, tout en corrigeant progressivement les insuffisances’’, a souligné le ministre des Finances et du Budget.

Les revues annuelles offrent également aux administrations des pays concernés ‘’une excellente opportunité’’ de partager leurs expériences réussies en matière de réformes, de politiques, de programmes et de projets, selon M. Diba.

‘’Sur les trois éléments composant la revue, à savoir la gouvernance économique, la convergence, le marché commun et les réformes sectorielles, les résultats sont satisfaisants’’, a reconnu Abdoulaye Diop en parlant des performances du Sénégal.

‘’Nous aurons des niveaux d’exécution plus importants à la prochaine revue’’, espère-t-il.

M. Diop a toutefois relevé ‘’un léger retard sur les transpositions et applications prises en octobre et novembre’’ de l’année dernière.

CS/ESF/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RIZICULTURE / Des opérations de lutte aviaire lancées à Richard-Toll

Dagana, 30 mai (APS)- La direction de la protection des végétaux (DPV) de la zone Nord a p…