Saint-Louis, 26 oct (APS) – Le président du Conseil national du patronat (CNP), Baïdy Agne, a souhaité, jeudi, à Saint-Louis (nord), que les pouvoirs publics tiennent compte davantage des régions du nord du pays en raison des potentialités économiques dont elles regorgent.

“Dakar concentre 70 % de l’activité économique du pays, mais cela ne fait pour autant d’elle le Sénégal qui travaille, crée de la richesse et offre des emplois à notre jeunesse”, a dit M. Agne à l’occasion des “rencontres décentralisées” du CNP à Saint-Louis.

“Le Sénégal existe par la zone nord : Matam, Louga et Saint-Louis”, qui concentrent “des terres arables, la zone sylvopastorale et le fleuve Sénégal, auxquels s’ajoutent les plates-formes pétrolières et gazières”, a-t-il souligné.

D’importantes ressources naturelles et des potentialités économiques à “valoriser davantage” se trouvent dans les régions septentrionales, a ajouté le président du CNP.

Baïdy Agne souhaite aussi que l’État assiste davantage les opérateurs économiques de cette partie du pays.

“Il est important que la voix des entreprises soit davantage entendue, que leurs revendications soient prises en charge”, a-t-il dit.

Le but des “rencontres décentralisées” du CNP est de “prendre davantage en charge les préoccupations et la compétitivité des entreprisses du pôle productif du nord” du pays.

Des représentants des chambres de commerce de Louga, Matam et Saint-Louis prennent part à cet événement économique de deux jours.

AMD/ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FETE / Tabaski : le chef de l’Etat appelle ‘’à prier pour un Sénégal de paix’’

Dakar, 13 juin (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a appelé merc…