Ziguinchor, 10 mai (APS) – Cinq jours après l’officialisation de la démission du Premier ministre, Ousmane Sonko, de son poste de maire de Ziguinchor, des habitants de cette commune du sud du Sénégal espèrent que le futur édile inscrive son action dans la continuité du programme validé par les électeurs lors des élections locales de 2022.

Le Premier ministre Ousmane Sonko a officiellement démissionné lundi de son poste de maire de la commune de Ziguinchor (sud), qu’il occupait depuis les élections municipales et départementales de janvier 2022.

Cette démission de M. Sonko de son mandat électif obéit à une directive du président de la République Bassirou Diomaye Faye, demandant à tout membre du nouveau gouvernement installé le 5 avril dernier, qui cumule des mandats électifs (collectivités territoriales, Assemblée nationale), de se démettre de ses fonctions dans un délai d’un mois.

A Ziguinchor, la bataille autour de sa succession est déjà lancée avec quatre conseillers municipaux ayant déjà manifesté leur souhait de devenir maire de cette grande ville du sud du Sénégal.

Il s’agit notamment de Dame Bèye de la coalition Benno Book Yakaar (BBY), et trois autres candidats issus du parti Pastef : Aïda Bodian, première adjointe au maire, Djibril Sonko, troisième adjoint au maire, Alassane Diédhiou, quatrième adjoint au maire, et Abdou Sané, conseiller municipal et ancien député.

La première adjointe, Aïda Bodian, assure, pour l’heure, l’intérim en attendant l’organisation d’une élection dont la date attend d’être officialisée. En attendant, le sujet intéresse bon nombre d’habitants de la commune de Ziguinchor.

Le sujet est au centre des discussions dans les lieux de rencontres et d’activités. C’est le cas au marché Boucotte de Ziguinchor animée comme à l’accoutumée. Commerçants et clients venus acheter des produits comme la friperie ou les denrées alimentaires affluent vers ce lieu de commerce.

Des conducteurs de ‘’Jakarta’’, ces motos qui assurent le transport de personnes et de marchandises, se faufilent pour se frayer un chemin sur ce lieu très fréquenté y compris par les tailleurs. Moussa Diedhiou, l’un d’eux exprime le souhait que le conseil municipal place à se tête une personne apte à réaliser le projet ‘’Burok’’, un programme social initié par le maire sortant de Ziguinchor, Ousmane Sonko.

“Si le futur maire a les mêmes ambitions que Ousmane sonko, nous serons sûrs que Ziguinchor va se développer. Il devra travailler avec abnégation, avoir de l’ambition.  Et travailler d’arrache-pied pour le développement de Ziguinchor’’, a-t-il déclaré à l’APS.

À la mairie de Ziguinchor, sise au quartier Escale, l’activité administrative suit son cours normal à travers la production d’actes d’état civil bien que l’affluence n’est pas grande.

Près de l’édifice, se tient debout une jeune fille vêtue d’un t-shirt de couleur rouge qui souligne : “Ousmane Sonko représente beaucoup pour nous. Il était ambitieux et avait la compétence pour développer Ziguinchor’’.

La jeune coiffeuse qui regrette les péripéties ayant empêché au maire sortant d’administrer correctement la commune de Ziguinchor attend du futur maire qu’il œuvre pour le développement de Ziguinchor. ‘’Nous voulons un maire qui reste à Ziguinchor”, fait-elle savoir.

Trouvé dans un restaurant situé au quartier Escal de Ziguinchor, Medar Coly insiste à ce que le conseiller municipal pense à choisir un maire qui a les mêmes objectifs que Ousmane Sonko “c’est à dire un maire qui a l’ambition de travailler pour le développement de la ville de Ziguinchor “.

“Il nous faut un maire qui a l’intention et la compétence de travailler pour le développement de Ziguinchor. Le futur maire est appelé surtout à travailler pour un bon assainissement de Ziguinchor”, préconise le vieil homme.

MNF/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…