Thiès, 10 mai (APS) – La mairie de Thiès a lancé, vendredi, un nouveau corps constitué de 60 volontaires chargés de diverses tâches liées à la surveillance urbaine, domaine dans lequel la ville de traîne des “lacunes“.

Les volontaires – 35 garçons et 25 filles – s’occuperont de la sécurisation de l’hôtel de ville, des lieux publics tels que la Promenade des Thiessois et la Place de France, de la traversée de la chaussée par élèves des écoles situées près de la route aux heures de descente.

Ils devront aussi assurer la police de la salubrité publique, l’aide aux personnes âgées et vivant avec un handicap pour traverser la voie.

La lutte contre l’affichage sauvage et l’occupation anarchique, la gestion de la circulation aux heures de congestion, font aussi partie du cahier de charges des volontaires de la ville de Thiès.

Les personnes recrutées âgées de 20 à 45 ans ont été sélectionnées à l’issue d’un appel à candidatures, une façon de dépolitiser leur enrôlement, a précisé le maire.

Elles ont ensuite suivi une formation au camp GMI de Thiès.

Babacar Diop attend de ce nouveau corps d’accompagner les investissements consentis par la municipalité, qui se sentait “impuissante“, face à leur dégradation.

En plus de la Promenade des Thiessois déjà rénovée, la Place de France par exemple, accueillera un jardin public dont les travaux seront lancés avant fin mai, vont coûter 325 millions de FCFA. D’où la nécessité d’un corps pour gérer ces espaces qui font figure de “vitrine de la ville de Thiès“, a expliqué Diop.

Le recours à la police, souvent “débordée“ par bien d’autres missions, a ses limites, puisqu’elle ne peut qu’assurer des interventions ponctuelles, a relevé le maire.

Ces éléments viennent cependant en appoint aux policiers et aux agents de la sécurité de proximité, avec lesquels ils devront collaborer.

Au-delà de la sécurité, ces volontaires devront contribuer, par leur présence à travers la ville, à la visibilité de l’institution municipale, a laissé entendre l’édile de Thiès.

Ils seront pilotés par un gendarme à la retraite, qui a acquis une riche expérience des multiples missions à l’étranger.

 

ADI/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…