Koussanar (Tambacounda), 26 oct (APS) – Une convention de partenariat d’un montant de 80 millions de francs CFA a été signée, mercredi à Koussanar (Tambacounda, est), entre l’Institut panafricain pour la citoyenneté, la consommation et le développement (CICODEV) et quatre organisations faitières de femmes rurales dans le cadre de la campagne “Stand for her land” pour l’accès au foncier.

Il s’agit de la Fédération des femmes rurales, le Réseau des femmes rurales du Sénégal, le Collège des femmes du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) et le Directoire national des femmes en élevage (DINFEL), a précisé Amadou Kanouté, le directeur exécutif de CICODEV.

L’objectif de la campagne est de porter le plaidoyer autour de l’accès des femmes et du contrôle du foncier par les femmes, a indiqué M. Kanouté.

Le directeur exécutif de CICODEV Afrique et coordonnateur de la campagne “Stand for her land” au Sénégal, intervenant en marge de la célébration de la Journée internationale des femmes rurales par le directoire national des femmes en élevage (DINFEL).

Le directeur exécutif de CICODEV Afrique et coordonnateur de la campagne +Stand for her land+ au Sénégal, intervenait mercredi en marge de la célébration de la Journée internationale des femmes rurales organisée à Koussanar  dans le département de Tambacounda par le directoire national des femmes en élevage (DINFEL).

“La signature de cette convention avec ces quatre organisations faitières de femmes rurales, porte autour des plans d’actions que ces différentes organisations ont soumis à la campagne +Stand for her land+, à travers notre plateforme dénommé Alliance nationale femme et foncier (ANFF), piloté par CICODEV)”, a-t-il dit.

Selon lui, ces plans d’actions vont leur permettre de mieux outiller les femmes pour mener des campagnes et des travaux de plaidoyer pour l’accès et le contrôle du foncier au Sénégal.

Amadou Kanouté  a indiqué que  la campagne “Stand for her land” concerne l’Ethiopie, l’Ouganda et le Sénégal, et vise à outiller les femmes particulièrement, les femmes rurales sur le plaidoyer pour un accès au foncier.

“Ces femmes étaient déjà en train de battre campagne, de mener le plaidoyer pour qu’elles puissent accéder au foncier au Sénégal. Quand les ressources de cette campagne sont arrivées. On s’est dit qu’on va les accompagner dans ce qu’elles sont en train de faire’ ’, a-t-il expliqué, signalant qu’elles avaient déjà mis sur pied des groupes de veille, des relais fonciers, des collectifs de renforcement de capacités pour l’accès des femmes au foncier.

“Nous allons vous aider à mieux structurer le dialogue avec les autorités locales et au niveau national de manière à ce que vos propos puissent être mieux entendus, nous allons vous accompagner pour que la sensibilisation réussisse’’, a-t-il-promis, en présence des autorités administratives.

Selon le coordonnateur de la campagne “Stand for her land”  au Sénégal, “60% de la production alimentaire est faite par les femmes en Afrique alors qu’elles ne contrôlent que 12% des ressources foncières”.

BT/AB/SBS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente

Dakar, 18 juil (APS) – La Coalition nationale pour la pêche durable (CONAPED) a proc…