Dakar, 8 fév (APS) – La coordinatrice nationale du Programme de développement de la microfinance islamique (PROMISE), Aminata Diao Baldé, et la vice-recteur de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Aminata Niang Diène, ont signé jeudi une convention de partenariat devant permettre l’introduction de la Finance islamique dans les programmes de formation de l’UCAD.

Cette convention représente ‘’une étape importante dans notre volonté commune de promouvoir la finance islamique à travers la formation, la recherche et l’innovation’’, a déclaré Aminata Diao Baldé.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature, Mme Baldé dit être convaincue que ‘’cette alliance” entre le PROMISE et l’UCAD ”marque un tournant décisif dans la promotion et le développement de la finance islamique au Sénégal’’.

Dans le même temps, a-t-elle ajouté, les deux structures veulent faire de ‘’cette finance un pilier du développement durable’’ pour le Sénégal.

Pour sa part, la vice-recteur de l’UCAD a exprimé sa ‘’satisfaction’’ à collaborer avec ce programme de développement de la microfinance islamique qui vient de ‘’répondre à un besoin fondamental’’.

Selon Mme Diène, ‘’les services financiers conventionnels n’apportent pas toujours une réponse adéquate et ne mettent pas en place des mécanismes de financement des couches vulnérables dont la jeunesse et les femmes’’.

Elle a évoqué les difficultés de financement auxquelles font face les start-up et les entrepreneurs accompagnés par l’UCAD.

Aminata Niang Diène a relevé que l’Université Cheikh Anta Diop occupe la première place en Afrique francophone avec ‘’un vaste réseau international’’, ce qui fait de l’institution un partenaire ‘’prestigieux’’ et de ‘’valeur’’.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-EXAMENS / / BFEM : 11.716 candidats inscrits dans la région de Diourbel (IA)

Diourbel, 21 juil (APS) – La région de Diourbel compte pour la session 2024 de lR…