Dakar, 14 mars (APS)– L’élection présidentielle du 24 mars ne doit pas constituer une entrave à la poursuite des enseignements, a déclaré le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation, invitant les Inspecteurs d’académie à veiller à la bonne tenue des examens et concours.

‘’Nous nous acheminons vers l’élection présidentielle du 24 mars et cette dernière ne doit pas constituer une entrave à la poursuite des cours qui se déroulent normalement. L’élection est certes importante mais l’avenir des élèves réside dans la réussite de leurs études’’, a dit mercredi Moussa Baldé, lors d’une rencontre de prise contact avec les Inspecteurs d’académie du Sénégal.

Ayant hérité du département ministériel de l’Education nationale à la faveur du dernier réaménagement gouvernemental, M. Baldé, a fait un état des lieux du déroulement des enseignements et des préparatifs des examens et concours devant débuter à partir du mois de juin.

Il s’est aussi réjoui du niveau de préparation de ces examens grâce à l’apport décisif des Nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Le coordonnateur des inspecteurs d’académie, Gana Sène, a fait savoir que tous les lycées et collèges ont organisé les visites médicales des candidats appelés à subir les examens du BFEM et du Baccalauréat.

‘’Les enseignements se déroulent bien et il n’y a pas beaucoup de perturbations notées”, a-t-il assuré,  ajoutant  que ”tous les enseignants et élèves arrêtés en marge des manifestations de juin ont été libérés’’.

Les enseignants et élèves arrêtés en marge des manifestations survenues lors du report de l’élection présidentielle ont été également libérés, a encore rapporté, M. Sène, par ailleurs Inspecteur d’Académie de Pikine/Guédiawaye. 

Pour sa part, le directeur des Examens et Concours, Pape Baba Diassé, s’est réjoui de la bonne préparation du CFEE et du BFEM sur toute l’étendue du territoire.

‘’Sur le plan technique, pour le Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) nous sommes en train de stabiliser les statistiques. Nous attendons trois cent mille cinq cents candidats qui devront faire l’examen et toutes les dispositions seront prises pour la bonne tenue de l’examen’’, a-t-il promis M. Diassé.

Plus de 190.000 candidats vont passer le 18 Juillet prochain, l’examen du Brevet de fin d’études élémentaires moyennes (BFEM).

PD/MBT/OID/SBS/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION / Le pèlerinage aux lieux saints de la chrétienté prévu du 24 août au 15 septembre

Dakar, 16 avr (APS)  – Le pèlerinage catholique aux lieux saints de la chrétienté se…